Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean François Victorin Andrillon

est né le 19 octobre 1903 à Mauléon-Barousse (Hautes-Pyrénées (65))

Fils de Pierre Andrillon et de Bertrande Clotilde Tortes, cultivateurs, Jean François Victorin Andrillon naît le 19 octobre 1903 à Mauléon-Barousse Hautes Pyrénées (65).

Il  passe son enfance dans le centre du village avec ses trois sœurs : Laureveine Maria, Marie Josephine, Jeanne Madeleine Marie, et fréquente l’école primaire de sa commune.

Jean exerce le métier d'électricien avant de s'engager le 12 avril 1921 dans la Marine nationale pour une durée de cinq ans. Il embarque pour une courte durée sur le cuirassé "Patrie" puis suit le cours de télégraphiste à Toulon. Le 17 avril 1922, il part de Marseille pour la campagne de Chine à bord de la canonnière « La Moqueuse ». Il rentre en France le 13 mars 1924 à bord du Paquebot « Paul Lecat », il est alors quartier-maître radiotélégraphiste.

En septembre 1924, Jean est affecté à l’escadrille  6B2 de la base d’hydravions de Karouba à Bizerte (Tunisie). Cette escadrille est composée de six hydravions Farmands Goliath 65.

Le 6 septembre 1925, en pleine campagne du Rif, l’escadrille est détachée en appui des troupes espagnoles à Melilla (Maroc Espagnol) pour lutter contre la révolte menée par Mohamed Abdelkrim El Kahattabi, connu sous le nom d'Abd el-Krim.

Le 09 septembre 1925, au retour d’une mission, après avoir amerri sur la base de Hidros de Mar Chica (Atalayon), alors qu'il quitte son embarcation, Jean glisse sur l'hélice de l'hydravion et se blesse très gravement aux deux bras. Soigné à l'infirmerie puis évacué en urgence à Melilla, il décède à 20 heures 45 d'un arrêt cardiaque consécutif à son état de choc.

Le lendemain, son corps est conduit au cimetière de la "Purisima Conception" pour des obsèques qui ont lieu en présence des autorités françaises et espagnoles.

Le cercueil est recouvert des drapeaux Français et Espagnol, et le corbillard arbore des couronnes aux couleurs des deux pays. Pendant l'enterrement, des hydravions français évoluent au-dessus du cimetière.

Dans l'enceinte sacrée, c’est avec éloquence que l’éloge funèbre de Pierre est prononcé par un officier de la marine française qui remercie les autorités espagnoles et salue la coopération des deux pays.

Pierre Andrillon est enterré dans les niches de la galerie militaire, file 1 n°19. Le 06 novembre 1933, ses restes sont transférés dans la niche n°9, file 5 du Panthéon des héros de l'aviation.

Jean François fut le premier pilote français enterré en territoire Espagnol.

Il était Quartier-maître radiotélégraphiste volant.
Son unité : Escadrille 6B2 d'hydravions de Karouba - Bizerte
Il est décédé le 09 septembre 1925.
Son corps repose au cimetière de Melilla (Maroc espagnol)
Document portant la mention MPLF : Etat des services

Escadrille 6B2 d'hydravions de Karouba - Bizerte

Escadrille 6B2 d'hydravions de Karouba - Bizerte
9053
Andrillon
Mauléon-Barousse
Hautes-Pyrénées (65)
CF
179512,179513,179514,179515,179516,179517,179518
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès hôpital "Cruz Roja" n° 1457
B 15x21