Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Marcel Paul Amprimo

est né le 25 février 1925 à Ugine (Savoie (73))

Fils de Joseph Amprimo, métallurgiste, et de Léonie, Marie, Louise Périnet, ménagère, Marcel est né le 25/02/1925 à Ugine.

Il passe son enfance à "Les Corrües" à Ugine avec ses frères, il quitte l'école primaire à 16 ans et devient métallurgiste.

Il a une sœur, Lucienne, et trois frères Georges, Robert et Edmond.

Marcel s'engage le 15 octobre 1942 dans la Marine nationale. Il est affecté à D.C.A. Toulon au fort de Six Fours le 19 octobre 1942. Un mois plus tard, fin novembre, il participe avec ses camarades au sabordage de la flotte de Toulon. Après ces événements  il est affecté au bataillon de Marins Pompiers de Marseille le 16 août 1943.

Lors d'une permission à l'automne 1943, il rejoint la résistance en Haute-Savoie pour éviter le STO ; il y retrouve son pére et ses deux frères qui, eux aussi, s'étaient engagés dans les Francs Tireurs Partisans, compagnie 92-13 de Savoie.

Il est arrêté le 10 février 1944, dans un avant-poste du plateau des Glières :

"Le 10 février 1944 en pleine nuit, le chalet qui leur servait d'abri est cerné par une centaine de miliciens aux ordres du colonel Lelong chargé du maintien de l'ordre en Haute-Savoie.
C'est l'arrestation des huit membres du groupe, les interrogatoires au siège de la milice d'Annecy, la prison St Paul à Lyon
." Extrait de la chronique locale d'Ugine du Dauphiné Libéré".

Marcel fait partie du convoi qui quitte Lyon le 29 juin 1944 emportant 720 hommes pour Dachau et dont seulement 350 reviendront. Il porte le matricule 75639 à Dachau, puis il est transféré au Kommando de Leitméritz (Tchécoslovaquie), dépendant du KL de Flossenürg.

Marcel Amprimo décède le jour se son vingtième anniversaire le 25 février 1945.

Il était Matelot de 2e classe.
Son unité : Résistance
Il est décédé le 25 février 1945.
Son décès est inscrit à la commune de Ugine
Document portant la mention MPLF : Transcription n°46

Résistance

En 1940, La France ne peut faire face à l’envahissement de son territoire par l’armée allemande : le gouvernement français capitule et signe l’armistice du 22 juin 1940. Mais, quelques jours avant, le 18 juin, à la

Résistance
9095
Amprimo
Ugine
Savoie (73)
CF
179658
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès
B 15x21