Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Paul Marie Audibert

est né le 01 mai 1913 à Draguignan (Var (83))

Paul Marie Alphonse Augustin Audibert est le fils de Joseph Augustin, fonctionnaire des impôts puis géomètre, et de Marie Lazarine Augustine Coutellier.

Paul passe son enfance en compagnie de ses frères Gabriel et Marcel à Six-Fours-les-Plages dans le département du Var où la famille réside. Il est  scolarisé au pensionnat des Frères Maristes à la Seyne-sur-Mer.

A l'issue de sa scolarité, il entre à l'École Navale en 1931, et s'engage pour 6 ans dans la marine Nationale. Le 1er octobre 1933, il est promu enseigne de vaisseau de 2e classe et il embarque sur le croiseur école "Jeanne d'Arc" pour la croisière d'application de fin d'études. Le 1er octobre 1935, il est promu enseigne de vaisseau de 1re classe.

De novembre 1934 à septembre 1939, il embarque successivement sur les contre-torpilleurs "Guépard" et "Vauquelin", le transport pétrolier "Rhône" puis sur le croiseur "Jean de Vienne".

De septembre 1939 à juin 1940, il suit une formation à l'école de l'Air d'Orly. Paul, titulaire du brevet de pilote de l'Aéronavale, est affecté à la base aéronavale de Berre de juin 1940 à août 1943.

Au cours de l'année 1940, Paul se marie avec Marie-Louise Françoise Madeleine Thevenet à Sanary-sur-Mer. Trois enfants viendront bientôt  agrandir la famille, deux filles, Marie-Christine et Marie-Louise puis un garçon, Dominique.

D'août 1943 à avril 1946, il est  muté en Afrique du Nord et successivement affecté au centre d'aviation Maritime de Casablanca, à l'escadrille "6F", à la base aéronavale d'Agadir, à l'escadrille "8FE" puis au centre Aéro Marine du Maroc. En décembre 1941, Paul accède au grade de lieutenant de vaisseau.

Le 5 avril 1946, Paul est de retour en France, sur la base aéronavale de Saint-Mandrier. Il rejoint l'établissement Marine de Strasbourg en juin 1948 puis le CAMM Paris en octobre 1950. Au cours de cette période, Il est promu capitaine de corvette le 19 janvier 1951.

En février  1952, il est muté en Indochine, au groupe Aéronaval, et est nommé commandant de la "8F" sur la B.A.N de Tan-Son-N'Hut.

Le 23 septembre 1952, au  départ d'une mission de bombardement, le Privateer "8F7 " s'écrase au décollage de la BAN de Tan-Son-N'Hut.

Le commandant Paul Audibert, pilote de l'appareil, décède dans cet accident ainsi que douze autres membres de l'équipage. Il n'y a qu'un seul survivant, le second-maître pilote Thedenat.

Il était Capitaine de corvette.
Son unité : Base aéronautique navale Tan-Son-Nhut
  • Légion d'Honneur (off.)
  • Croix de Guerre 39-45
  • Croix de Guerre TOE avec palme
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 23 septembre 1952.
Son corps repose au cimetière de Porquerolles (83400)
Son décès est inscrit à la commune de Province de Giadinh Indochine
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Base aéronautique navale Tan-Son-Nhut

BAN Tan Son Nhut 2

Un aérodrome, construit à Tan Son Nhut (Saïgon) par les autorités françaises en 1930, sera utilisé durant la guerre d’Indochine. En effet, la base mobile n° 1 (hommes et matériels chargés d’assurer le soutien nécessaire à des formations en vue d’opérations), arrivée à Saïgon à bord du porte-avions Béarn le 26 octobre 1945 et du croiseur Tourville le 12 janvier 1946, est affectée sur cet aérodrome, où avec la flottille 8F vena...

Base aéronautique navale Tan-Son-Nhut
9154
Audibert
Draguignan
Var (83)
DF
179869
Il a été décoré : Légion d'Honneur (off.),Croix de Guerre 39-45,Croix de Guerre TOE avec palme,Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Acte de décès 1952/27
B 15x21