Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean Henri Basséras

est né le 02 août 1913 à Millas (Pyrennées Orientales)

Fils de Achille Michel, comptable aux chemins de fer du Midi, et de Marie Thérèse Malet, couturière, Jean naît le 2 août 1913 à Millas (Pyrénées-Orientales).

Il suit ses études au lycée François Arago de Perpignan.

 

Admis à l' "École Navale "à Brest (29) le 30 septembre 1931, Jean contracte un engagement dans la Marine nationale pour une durée initiale de six ans (matricule : 3950 T 31). Après une formation d’une durée de deux ans pour devenir officier de marine, il poursuit celle-ci en effectuant la campagne d’application 1933/1934 à bord du croiseur école "Jeanne d'Arc".

Il est ensuite affecté sur le torpilleur "l'Adroit" en septembre 1934, sur le contre-torpilleur "Valmy" en octobre 1935, sur l'aviso "la Marne" en septembre 1936, sur le cuirassé "Condorcet" en mars 1939, sur le contre-torpilleur "Lion" en avril 1939 et, à nouveau, sur le cuirassé "Condorcet" en mai 1939.

Embarqué sur le contre-torpilleur "Chacal" depuis le 5 novembre 1939, il participe à l’évacuation de la poche de Dunkerque en mai 1940. Son bâtiment est attaqué par la Luftwaffe le 24 et disposant de faibles moyens antiaériens, il est touché par quatre bombes d'avions (Heinkel/Stukas) au Cap d'Alprecht près de Boulogne. Gravement avarié, le navire stoppe puis dérive en flammes sous le tir des batteries côtières allemandes. Un groupe composé de 27 officiers et marins, dont Jean, évacue le bord en prenant place dans une embarcation et des radeaux. Faisant route vers la terre, il atteint en fin d’après-midi la petite anse du Crapoulet, près de cap Gris-Nez. Au cours de ce périple, 6 hommes disparaissent, saisis par le froid et la fatigue.

Pour faits de guerre,Jean est promu le 18 avril 1941 au grade de lieutenant de vaisseau.

 

Le 20 octobre 1943, à Brest, il épouse Gisèle Jeanne Renée Madiou.

 

Son ultime affectation est celle de directeur des mouvements à la "Direction du Port de Brest".

 

Il décède le 9 septembre 1944 à Brest, victime de l'explosion de l'abri "Sadi-Carnot". Son corps est identifié puis inhumé dans la tombe de sa belle-famille au cimetière de Saint-Martin à Brest.

 

La ville de Millas a donné le nom "lieutenant Basséras" à l’une de ses rues.

Son nom figure sur une plaque commémorative dans l’église Sainte-Eulalie de la ville.

Il était Lieutenant de vaisseau.
Son unité : Abri Sadi-Carnot
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Croix de Guerre 39-45 avec palme (s)
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
Il est décédé le 09 septembre 1944.
Son corps repose au cimetière de Brest St-Martin
Son décès est inscrit à la commune de Brest
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Abri Sadi-Carnot

Explosion Abri Sadi-Carnot G

 

Brest, occupé par les Allemands depuis juin 1040, subit des bombardements intenses des forces aériennes anglo-saxonnes sur les bâtiments de la Kriegsmarine, stationnés dans son port militaire.

Le 31 juillet 1944, les Américains effectuent la percée d'Avranches et foncent vers Brest. Le 7 août, les premiers blindés américains se trouvent à...

Abri Sadi-Carnot
7707
Basséras
Millas
Pyrennées Orientales
Aucune
176155,176156,176157
Il a été décoré : Légion d'Honneur (chev.),Croix de Guerre 39-45 avec palme (s),Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
1946/268