Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Maurice Butaut

est né le 12 mars 1920 à Perrégaux (Algérie)

 

Maurice Butaut naît le 12 mars 1920 à Perrégaux (Algérie), aujourd'hui Mohammadia, ville peuplée de colons français. Elle est située au sud-est d'Oran, à 25 km de la mer, au pays des oranges et au pied des montagnes méridionales. Elle doit son nom à un général blessé au siège de Constantine; Alexandre, Charles de Perrégaux né à Neuchâtel (Suisse) le 21 octobre 1791, naturalisé Français le 28 février 1816. Il a mérité de donner son nom à cette ville d'Algérie pour sa valeur de servir, sa valeur morale et le sacrifice suprême de sa vie, puisqu'il mourût des suites de ses blessures à bord du bateau qui le ramenait en France le 6 novembre 1837.

 

Maurice Butaut est le fils de Marc, garde forestier et de Marguerite Sourdille. Il est le neuvième enfant de cette famille : Paula, Arlette, Régine, Jacques, Suzanne, Joffrette, André et après lui : Laure.

Il grandit en Algérie jusqu'à ses dix ans. Au passage de la mise à la retraite de son père vers 1930, toute la famille vient s'installer à Graire dans le Cher, région : Centre-Val-de-Loire, à environ 10 km de Bourges, pays d'origine de ses parents. Il continue sa scolarité jusqu'à ses 14 ans et rentre en apprentissage dans la mécanique agricole, métier qu'il exerce avec passion loin de la routine, allant de ferme en ferme.

 

Maurice s'engage dans la Marine nationale à Bourges le 2 août 1938 pour 3 ans, il a 18 ans.

Après une formation au "3ème Dépôt de Lorient", il embarque sur le cuirassé "Paris" le 17 août 1938.afin de continuer sa formation de chauffeur à Toulon. Ensuite il fait de courts passages toujours à Toulon sur le croiseur "Tourville" et le cuirassé "Courbet".

En 1939 il est à bord du croiseur "Duquesne", puis sur le navire école cuirassé "Paris". Il est admis au brevet élémentaire en 1939.

Il rejoint à Lorient l'aviso "Dubourdieu" le 27 mars 1939 jusqu'au 1er octobre 1939. Il est nommé sur le contre-torpilleur "Bison" avec lequel il navigue et fait escale à Dakar et Oran où il retrouve avec joie les lieux de son enfance.

Puis toujours sur ce navire il prend part à la campagne de Norvège et disparaît le 3 mai 1940 à l'âge de 20 ans avec plusieurs de ses camarades. C'était un homme joyeux, aimant la vie, les copains, les escales.

 

Il envisageait de suivre une formation de mécanicien. Son père décèdera moins de 4 années après lui.

Il est cité à l'Ordre du Corps d'armée "Tombé glorieusement pour la France à son poste de combat"

 

Il était Matelot chauffeur.
Son unité : Bison
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
Il est décédé le 03 mai 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Berry-Bouy (Cher)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Bison

Contre-torpilleur Bison

Le contre-torpilleur Bison

Du type Guépard/Valmy (1930-1940), le contre-torpilleur Bison (2.700 tonnes), construit par l’arsenal maritime de Lorient, a été mis en service le 24 octobre 1930. Capable d’atteindre la vitesse record de 40 nds, il a d’abord été affecté à Brest en 1932.

Dans la nuit du 7 au 8 février 1939, les croiseurs de la 2e escadre de Brest servent de but aux flottil...

Bison
6446
Butaut
Perrégaux
Algérie
12 mars 1920
CD
173362
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
AD-1941/111-16
C 12x17