Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Mathurin Le Névé

est né le 01 août 1894 à Saint Gildas de Rhuys (Morbihan)

Fils d'Alban Joseph, couvreur et de Jeanne-Marie Fardel, ménagère, Mathurin Le Névé passe son enfance entouré de sa sœur Elise au lieu-dit "Kerfagot" à Saint Gildas de Rhuys où il fréquente l'école communale.

 

Inscrit maritime à Vannes le 4 octobre 1912, il est tout d'abord Cap Hornier avant de servir dans la marine marchande. À 18 ans, il obtient un premier embarquement sur le vapeur "Boileau" puis il est affecté sur le vapeur "Ville de Bayonne " et le "Jean d'Vast". En 1914, il est débarqué et mobilisé. Mathurin le Névé prend une part active lors de la première guerre mondiale au sein de la Brigade de fusiliers marins de l'amiral Ronarc'h puis au sein du bataillon de fusiliers marins qui lui succède en novembre 1915. Blessé puis intoxiqué par des gaz, il est cité à l'ordre de l'armée le 20 août 1917 : "Excellent fusilier mitrailleur, a été pour ses camarades un modèle d'énergie et de courage. Blessé le 1er août 1917 alors que sa compagnie se portait en renfort sous un vibrant tir de barrage, a rejoint le plus tôt possible son poste sans s'être fait panser ; a refusé de se laisser évacuer et s'est offert immédiatement pour remplir toute mission."

 

Dès la fin de la guerre, il revient à Saint Gildas de Rhuys où il épouse Anne Marie Joséphine Conan ; de cette union, naîtront 4 enfants : Vincent, Élise, Jean et André.

 

En 1919, il reprend la mer sur le "Blois", l'"Angoulême" et le "Vendôme". En 1922, il est matelot sur le chalutier "Menhir" lorsqu'il se blesse à la main gauche au cours d'une manœuvre d'appareillage. Malgré la perte de plusieurs phalanges, il poursuit ses activités maritimes et multiplie les embarquements jusqu'à la fin des années trente et notamment sur le "Grouin du Cou", le "Coquet", le "Niobé" et le "Même".

 

En 1940, il est affecté sur l'"Albi" et en 1941 sur le "PLM 27" en qualité de maître d'équipage. Il y décède le 2 novembre 1942 lorsque son bâtiment est torpillé en rade de Lance-Cove (Terre Neuve). Il est inhumé le 4 novembre à Wabana. En 1950, la famille fera transférer sa dépouille au cimetière de St Gildas de Rhuys (Morbihan).

 

Le maître d'équipage Mathurin le Névé figure sur la liste des marins des Forces Navales Françaises Libres (FNFL).

 

Il est cité à l'ordre de la division à titre posthume : "Embarqué sur le PLM 27, a glorieusement disparu avec son bâtiment coulé au cours d'un convoi en Atlantique Nord le 2 novembre 1942".

Il était Maître d'équipage.
Son unité : PLM 27
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 14-18 avec étoile (s)
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre de l'Armée
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 02 novembre 1942.
Son corps repose au cimetière de Saint Gildas de Rhuys
Son décès est inscrit à la commune de Saint Gildas de Rhuys
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

PLM 27

PLM-27001

Réquisitionné le 17/07/1940, le PLM 27 a été saisi par les Anglais à Glasgow. Armé par les FNFL, il était affrété par une compagnie canadienne.

Il se trouvait au mouillage le 2 nov 1942 à Lance Cove (Terre Neuve) quand il a été torpillé et, cassé en deux, a coulé. Sur 50 membres d'équipage, 12 marins furent tués ou portés disparus.

Lire le rapport de circonstances  du comm...

PLM 27
8841
Le Névé
Saint Gildas de Rhuys
Morbihan
01 août 1894
CD
178719,178617,178618,178619
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 14-18 avec étoile (s),Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Citation à l'Ordre de l'Armée,Citation à l'Ordre de la Division
Acte de décès du 5 juin 1946
C 12x17