Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Base aéronavale Aspretto - pas de renseignement

aspretto-ban-211

C’est suite au rapport rédigé en 1927 par une commission sénatoriale, après sa visite en Corse, que la création de la Base d’Aspretto fut décidée. Des premiers travaux furent entrepris en 1931 pour essentiellement rénover et adapter les installations de l’ancien centre d’aéronautique créé pendant la guerre 1914-1918, et désaffecté en 1922. Les travaux de construction de la base commencèrent en 1933 et furent très longs, et ce n’est qu’en 1936 que les premiers bâtiments commencèrent à sortir de terre. Désigné pour suivre l’achèvement des travaux le CC Bergot rallia Aspretto le 16 novembre 1937 pour prendre le commandement de la BAN le 5 février 1938, date officielle d’armement.

Le 27 novembre 1942, la base est évacuée et passe aux mains des Italiens. En septembre 1943, après la libération d’Ajaccio, le CC Allain réarme la BAN Aspretto et accueille bientôt deux Loire 130 puis l’escadrille 4.S commandée par le LV Saleun, qui assure avec ses 12 Walrus, des missions de recherche et de sauvetage. Le 19 juillet 1944, la flottille 6FE, qui en novembre 1943 a été armée aux États-Unis sur PBY Catalina, vient rejoindre l’escadrille 4S à Aspretto. Sous le commandement du LV de Lévis de Mirepoix, cette flottille participe en août 1944 au débarquement de Saint-Tropez.

En 1950, la BAN Aspretto est mise en gardiennage. Elle est réactivée en 1955 avec l’arrivée de la flottille 9F armée de TBM Avenger, avions embarqués de lutte anti-sous-marine.

Depuis sa réactivation en 1955, et au fur et à mesure de la désaffectation, puis de la liquidation de la Base Navale d’Ajaccio, la BAN Aspretto devient le pivot de la Marine en Corse.

En 1961, l’escadrille-école de spécialisations multimoteurs 55.S en provenance d’Agadir est affectée à la BAN Aspretto. Le 1er novembre 1977, la cession à la ville d’Ajaccio de l’ensemble immobilier de la Base Navale est entièrement réalisée.

Le 22 septembre 1993, la Base d'Aéronautique Navale d'Aspretto, alors sous les ordres du CV Alain Brunet, est dissoute.

Sources :

Source : ARDHAN

pas de renseignement