Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Yves Marie Le Dû

est né le 22 juillet 1912 à Minihy-Tréguier (Côtes d'Armor)

Fils de Jean-Baptiste, mécanicien, et de Marie-Yvonne Le Grose, couturière, Yves naît le 22 juillet 1912 à Minihy-Tréguier, commune située dans le département des Côtes-d’Armor en région Bretagne.

À l'origine "Minic'hy Plou Lan Tréguer", c'est-à-dire le "Minihy de la paroisse du monastère des trois rivières", était une terre bénéficiant d'un droit particulier directement rattachée à la juridiction épiscopale. La terre de Minihy était possession de l'évêque de Tréguier qui déléguait son autorité à une famille seigneuriale du type "noblesse paysanne".

 

Après avoir souscrit, le 21 avril 1931, un engagement initial d’une durée de trois années dans la Marine nationale, Yves est incorporé au "2e Dépôt" à Brest (matricule : 1741 B 31).

Il suit sa formation de spécialité à l’"École des radios" et obtient le brevet élémentaire le 1er janvier 1932.

A l’issue, le jeune matelot de deuxième classe radiotélégraphiste Yves Le Dû décide de rejoindre le monde des sous-mariniers. Entre janvier 1932 et novembre 1934, il est successivement affecté à la "2e Escadrille de sous-marins", au "Centre des sous-marins de Brest", à la "3e Escadrille de sous-marins" et à la "Flottille des sous-marins de la 3e région" où il est promu au grade de quartier-maître.

Après un court passage au "2e dépôt" à Brest, il rallie le contre-torpilleur "Verdun". Ce sera son unique affectation sur un bâtiment de surface puisqu’il rejoint l’"École des radios" en janvier 1936. Un an plus tard, promu au grade de quartier-maître de 1e classe, il est muté sur le cuirassé "Océan" (ex. cuirassé "Jean Bart"), affecté à l’instruction.

Yves épouse Marie Cécile Le Guillou le 8 avril 1937 à Hengoat (22).

 

En décembre 1937, il retourne vers les forces sous-marines et est affecté à la "4e Escadrille de sous-marins" où il accède au grade de second maître, premier grade du corps des officiers mariniers, puis au "Centre des sous-marins de Toulon"où il navigue à bord des sous-marins "Henri Poincaré" puis "Argonaute" à partir de juin 1941.

Le second maître radiotélégraphiste Yves Le Dû disparaît dans le naufrage de son bâtiment, coulé par le destroyer anglais "Achates", à vingt milles dans le nord d'Arzew (Algérie) lors de la tentative de débarquement américain à Oran (opération "Torch").

 

Par ordre n° 146 SC/2 du 9 juillet 1943, l’état-major et l’équipage du sous-marin "Argonaute" ont reçu la citation suivante à l’ordre de l’armée de mer : "Engagés à fond avec leur bâtiment contre des forces ennemies très supérieures au cours des événements d'Afrique du nord, en novembre 1942, ont fait preuve d'un total esprit de sacrifice. Ont glorieusement disparu en combattant."

Cette citation comporte l’attribution de la croix de guerre 39/45 avec palme.

 

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de la commune de Minihy-Tréguier et sur le monument national des sous-mariniers à Toulon (83).

Il était Second Maître Radio.
Son unité : Argonaute
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec palme (s)
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 10 novembre 1942.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Minihy-Tréguier (22)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès 1946/3

Argonaute

sous-marin-ARGONAUTE

Le sous-marin Argonaute fait partie des seize sous-marins de deuxième classe, du type dit de 630 tonnes, ayant suivi la série des Ondine. De la tranche 1926, il n’a pas reçu de numéro Q (coque) comme pour les sous-marins de la même série : Diane, Méduse et Aréthuse. Mis en construction en avril 1927 par les établissements Schneider de Chalon-s...

Argonaute
6594
Le Dû
Minihy-Tréguier
Côtes d'Armor
DD
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Croix de Guerre 39-45 avec palme (s),Médaille Militaire
Acte de décès
C 12x17