Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

René Marie Le Guen

est né le 30 juillet 1907 à Plouzané (Finistère)

Fils de Prigent Marie, cantonnier, et de Marie Jeanne Podeur, cultivatrice, René naît le 30 juillet 1907 au domicile familial situé au lieu-dit Kerlastrez en Plouzané.

Après avoir exercé le métier de cultivateur, René s’engage dans la marine nationale le 7 septembre 1925 pour une durée initiale de trois ans (matricule : 2219-25-II) et est incorporé au 2ème dépôt de Brest.

Après la formation de canonnier acquise sur le croiseur cuirassé "Marseillaise", il embarque fin juin 1926 sur le patrouilleur auxiliaire "Diana" qui sert en outre-mer et à bord duquel il est promu au grade de quartier-maître de 2ème classe le 1er juillet 1927.

A son retour en métropole et après quelques vacances, il rallie le croiseur "Duquesne" en décembre 1928 où il devient chouf (terme de l’argot maritime qui désigne le quartier maître de 1e classe dit quartier maître chef).

Le 13 octobre 1931 à Plouzané, René épouse Marie Pauline Rioual. Deux enfants naîtront de leur union.

 

En  décembre 1931, il rejoint le bâtiment atelier "Vulcain" puis le contre-torpilleur "Panthère" en avril 1932 et l’aviso "Yser" en décembre 1932 à bord duquel il obtient le certificat d’écouteur de bord.

Il est muté en décembre 1934 pour la défense littorale de la 4e région à Bizerte (Tunisie) et, après sa promotion au grade de second maître le 1er juillet 1935, pour le centre de formation des indigènes de Sidi-Abdallah.

Il embarque ensuite sur le transport d’hydravions "Commandant Teste" en septembre 1935, sur le contre-torpilleur "Enseigne Gabolde"  où il est admis au cadre de maistrance (corps des officiers mariniers de carrière), sur les cuirassés "Strasbourg" en mai 1938 et "Dunkerque" en février 1940 qui sera gravement endommagé par la Royal Navy à Mers el-Kebir (Algérie).

 

Comme environ 600 marins français, provenant des bases de Dakar, Casablanca, Oran et Alger, René est envoyé à destination d’Alexandrie (Egypte), pour réarmer la Force X, escadre française sous les ordres de l’Amiral Godfroy, immobilisée là depuis juin 1940 selon les conditions de l’armistice signé entre la France et l’Allemagne. Ce contingent rejoint, en train depuis Casablanca, le port de Sfax en Tunisie nouvellement libérée, où il embarque sur le "Yoma" en compagnie d’environ mille cinq cents militaires alliés. Levant l’ancre le 13 juin, le "Yoma" appareille pour un voyage en mer Méditerranée qui va se terminer tragiquement. Le 17 juin 1943, à 7h 40, alors qu’il se trouve au large d’Appolonia, dans la région de Derna en Cyrénaïque, province de l’actuelle Libye, le transport de troupes "Yoma" est torpillé par le sous-marin allemand U-81.

 

Démoralisé avant son départ pour Alexandrie, René avait rassemblé ses affaires et les avaient confiées à un couple d’amis en leur disant : "je ne reviendrai pas, pouvez-vous remettre mes affaires à Pauline ? ".

Pauline, son épouse, a travaillé très dur pour élever ses deux enfants : elle a lavé le linge dans les fermes, ramassé les pommes de terre mais, également, aidé le docteur Lucas de Saint-Renan à accoucher les femmes à la maison comme c’était l’habitude. Elle s’en est allée rejoindre René en juillet 1984.

Il était Second-maître canonnier.
Son unité : Yoma
  • Médaille de la Croix Rouge avec palme vermeil
Il est décédé le 17 juin 1943.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Plouzané (Finistère)

Yoma

Yoma-05 bis

Paquebot mixte, de la compagnie "British and Burmese Steam Ship Navigation". Transport de troupes, en route de Sfax sur Alexandrie en convoi, avec l'"Amarapoora", le "Pegu", le "Kemnendine" et le "Sagaing".  Après une escale à Tripoli, le "Yoma" a été torpillé par l'U 81 près de Dorna. A bord l'équipage comprenait plus 675 marins français et 1 500 soldats australiens.

Le naufrage fit plusieurs centaines de victimes : 451 hommes de...

Yoma
6603
Le Guen
Plouzané
Finistère
30 juillet 1907
DD
173595,173596
Il a été décoré : Médaille de la Croix Rouge avec palme vermeil
Mairie de Plouzané mention MplF
C 12x17