Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France

Patern Lescoublet

est né le 03 juin 1920 à Vannes (Morbihan (56))

Il grandit au foyer de Pierre Lescoublet, laboureur, et de Jeanne Marie Bossino, avant dernier d’une grande fratrie de 10 enfants, Joseph, Thérèse, Mathurin, Marcel, Antoine, Yvonne, Nativité, Marianne sont ses aînés et Pierre naît après lui en 1922. Il habite successivement au pied du château de Limoges, puis à la Croix Neuve et enfin à Séné, autant de lieux proches du golfe du Morbihan, ce qui suscite sans doute sa vocation de marin.

                 C’est en tant qu’inscrit maritime qu’il devance l’appel et s’engage pour cinq ans le 14 janvier 1938 à la mairie de Vannes alors qu’il n’a pas encore 18 ans . Matelot de 2e classe, il reste au "3e dépôt " à Lorient jusqu’au 3 mars de la même année. A cette date, il embarque sur le cuirassé "Courbet " qui appartient, à cette date, à "la division des écoles " à Toulon, ce bâtiment est le centre de formation de l’artillerie et de la navigation. Patern quitte le bord le 16 septembre 1938 comme matelot chauffeur.

                  Après un court séjour au "2e dépôt " à Brest, il est affecté sur le transport pétrolier "Rhône" du 25 septembre 1938 au 22 novembre 1940. La guerre éclate, en raison de l’avance allemande,  le bâtiment participe à l’évacuation du dépôt des raffineries de Basse Seine vers les ports du Golfe de Gascogne. Le 27 mai 1940, Patern est toujours à bord du "Rhône " qui arrive à Casablanca. A cette date, il reçoit l’ordre de partir vers Dakar pour compléter le stock de carburant de ce port. Le 19 décembre 1940, escorté par le sous-marin "Sfax" qui est attaqué par le sous-marin U37 à la hauteur de Port -Etienne et coule en 30 minutes, le" Rhône", lui, est à son tour torpillé alors qu’il vient au secours des survivants du "Sfax". 11 marins disparaissent,  Patern  est au nombre des survivants, c’est probablement à bord de la baleinière N 1 qu’il est récupéré plus tard par le cargo français "François LD", sain et sauf.

            Il séjourne un mois à Casablanca avant d’être affecté sur le "Sergent Gouarnepatrouilleur auxiliaire, qui est en fait un bateau de pêche réquisitionné dès le début de la guerre. Ce bâtiment de 1500 t est armé à Fécamp pour escorter les convois marchands, mais sa faible vitesse le rend particulièrement vulnérable. Le 22 mars 1943, il appareille de Gibraltar avec "Le Lagrandière", "La Boudeuse "et "La Sétoise " pour escorter un convoi de 4 transports. Le 24 mars le "Sergent Gouarne" est à Oran, il appareille pour escorter le convoi vers Alger mais sa vitesse est insuffisante et le 26 mars au matin, "La Sétoise" rend compte que le "Sergent Gouarne" a été torpillé vers minuit et qu’elle a recueilli 14 survivants. Une torpille a explosé dans la calle à charbon, l’eau s’est engouffrée et le bâtiment a coulé en moins d’une minute.

Le quartier-maître Patern Lescoublet disparaît dans ce naufrage à l’âge de 23 ans. Le sous-marin allemand U755 est responsable de cette disparition.

Il est cité à l’ordre du corps d’armée à titre posthume avec attribution de la Croix de guerre 1939-45 avec étoile de vermeil: «Tombé glorieusement pour la France à son poste de combat. » Il est également titulaire de la médaille militaire.

Son nom figure le monument aux morts de Vannes.

Il était Matelot de 2e classe chauffeur.
Son unité : Sergent-Gouarne
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
Il est décédé le 26 mars 1943.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Sene ( morbihan)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

 

 

Sergent-Gouarne

85

Ex-chalutier construit en 1928 à Hambourg, LR2115, (65m, 1 143tx), Cie Générale de Grande Pêche, Paris, réquisitionné comme patrouilleur auxiliaire. Avec la Boudeuse, la Sétoise et La Grandière, il escortait un convoi d'Oran vers Casablanca quand il a été torpillé par le sous-marin U755, au large d'Alboran, à 25 milles dans le nordet. 60 hommes se seraient trouvés à bord. Alboran est une petite île à mi-distance entre la côte méditerranéenne d...

Sergent-Gouarne
6629
Lescoublet
Vannes
Morbihan (56)
03 juin 1920
DD
NULL
Il a été décoré : Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Médaille Militaire
1948/10
B 15x21
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner