Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Simon Duhamel II - Chalutier

Simon Duhamel II_a

Le Simon Duhamel II a été construit en 1930 en Ecosse chez Hall, Russel & cie à Aberdenn, pour le compte des Pêcheries de Fécamp. Le bateau mesurait 58,61 m de long, 9,49 m de large, jaugeait 927,84 tonneaux en brut et 363,03 tonneaux en net. Il était armé par un équipage de 43 hommes et était propulsé par une machine à vapeur de 900 cv.

De 1931 à 1940 le Simon Duhamel II a pêché la morue sur  les bancs de Terre-Neuve, d’Islande, du Groenland du Spitzberg…
Au déclenchement de la guerre, le Simon Duhamel II, en pêche dans le grand nord, va se retrouver bloqué à Saint Pierre et Miquelon de juin à décembre 1940. Il recevra alors des ordres pour rallier Casablanca. Bloqué à Port de Bouc entre janvier 1941 et avril 1942, le navire reprend armement à la pêche le 10 avril 1942 sur les côtes de Mauritanie. A l’issue de sa campagne de pêche en mars 1943, le Simon Duhamel II se rend à Dakar pour se ravitailler en charbon. Il quitte Dakar en convoi le 20 mars 1943, après avoir fait escale à Port Etienne, Casablanca et Gibraltar, le convoi se met en route le 1er avril à destination d’Alger. Très long à se former le convoi va devoir augmenter sa vitesse pour rattrapper le retard. Mais des ennuis de machine occasionnés par la mauvaise qualité du charbon souté à Dakar, vont obliger le Simon Duhamel II à réduire sa vitesse qui perdra ainsi le convoi.

Dans la nuit du 2 au 3 avril 1943, le Simon Duhamel II, cible isolée en Méditerranée, sera torpillé au large de l’île d’Alboran. Le chalutier coule en quelques minutes avec tout son équipage, sauf un jeune marin yportais de 19 ans qui sera le seul rescapé.
Jusqu’en 1990 on a cru que le Simon Duhamel II avait été coulé par une torpille italienne de sous-marin, ou d’avion, mais en fait c’est le sous-marin allemand U.755 qui fut à l’origine du torpillage.

Sources :

Source : ”Les chalutiers morutiers fécampois de 1905 à 1939” auteur : Jack Daussy

Chalutier