Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France

Picardie - Pétrolier

Atlantique
01 février 1940

Armateur : le gouvernement français, Société des Transports Pétroliers. Le Picardie, construit en 1936, a quitté Le Havre le 20 janvier 1940, pour rejoindre un convoi à Portsmouth et aller charger du pétrole dans le golfe du Mexique. Le 1er février, par 38 20N et 40 10W il s'est cassé en deux dans du très gros temps. L'avant a coulé avec plusieurs hommes dont l'AMBC. Les rescapés de la partie arrière ont été récupérés par le Samuel Bakke. Le 7 mars 1940, Ouest-Eclair rapporte la cérémonie aux victimes du Picardie. Perdu "quelque part en mer", les victimes dont le commandant Blavec sont au nombre de 12, 7 marins et 5 canonniers. Début avril 1940, la partie arrière, retrouvée par le Corvo, a été ramenée à Oran par l'Abeille 22 et d'autres remorqueurs. Les experts n'ont pu se départager pour savoir si le navire s'était cassé en deux en raison du mauvais temps, ou s'il avait été torpillé. Dans "Remorqueurs de haute-mer et de sauvetage", Jean Bulot relate de façon très complète et avec des dessins, ce drame de la mer. Après la guerre l'épave du Picardie sera associée à l'avant d'un navire du même type pour devenir le Sirejell.

Sources :

Remorqueurs de Haute-Mer Jean Bulot, récit complet.

Pétrolier