Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Le Conquérant - Sous-marin

Le-Conquerant001
Ateliers et chantiers de la Loire
13 novembre 1942

Le sous-marin Le Conquérant fait partie d’une série de 31 sous-marins océaniques de grande patrouille, à double coque, de 1500 tonnes de déplacement. Ils sont entrés en service de 1931 (Redoutable) à 1939 (Sidi-Ferruch).

Construit aux Ateliers et Chantiers de la Loire à Saint-Nazaire, mis en chantier le 16 août 1930, lancé le 26 juin 1934, il a été admis en service actif le 7 septembre 1936 en étant armé à l’arsenal maritime de Brest.

Liste des sous-marins de cette série :

Redoutable  •  Vengeur  •  Pascal  •  Pasteur  •  Henri Poincaré  •  Poncelet  •  Archimède  •  Fresnel  •  Monge  •  Achille  •  Ajax 

Actéon  •  Achéron  •  Argo  •  Prométhée  •  Persée  •  Protée  •  Pégase  •  Phénix  •  L'Espoir  • Le Glorieux  •Le Centaure  •  Le Héros  •  Le Conquérant  •  Le Tonnant  •  Agosta  •  Bévéziers  • Ouessant  •  Sidi-Ferruch  •  Sfax  •  Casabianca

Ses caractéristiques étaient :

  • Longueur : 92,30 m
  • Maître-bau : 8,10 m
  • Tirant d’eau : 4,40 m
  • Déplacements : 1572 tonnes en surface, 2082 tonnes en plongée
  • Propulsion : 2 moteurs diesel, 2 moteurs électriques
  • Puissance : Diesel : 2x3000 cv, Électrique : 2x1200 cv
  • Vitesse : surface : 17,5 nœuds, Plongée : 10 nœuds
  • Immersion : 80 m
  • Armement : 1 canon de 100 mm, 1 canon de 37 mm, 1 mitrailleuse-double de 13,2 mm, 9 tubes lance-torpilles de 550 mm de diamètre ; 2 tubes lance-torpilles de 400 mm de diamètre.
  • Rayons d’action : 14000 miles à 7 nœuds en surface, 100 miles à 7 nœuds en plongée
  • Équipage : 5 officiers, 14 officiers mariniers, 45 marins et quartiers-maîtres

Circonstances de sa disparition

Le 1er mai 1938, il appareille de Toulon pour rallier l’Indochine et y séjourner de mai à octobre 1938 ; il regagne Toulon le 15 décembre 1938.

Il fait partie de la 1ère Division Sous-Marine (DSM) basée à Toulon, en compagnie des sous-marins Le Héros, Le Glorieux et Le Tonnant (également sous-marins de 1500 tonnes de la même série).

Le 3 juillet 1940, jour de l’attaque de Mers-el-Kébir par les Britanniques, il fait partie du groupe A avec les sous-marins L’Espoir et l’Archimède devant rallier Oran (Algérie). Ce groupe doit former dans la nuit du 6 au 7 juillet 1940, un barrage orienté Nord-Sud à 20 nautiques dans l’Est de l’île d’Alboran (île espagnole situé en Méditerranée), et appareille le 4 juillet 1940 à 2h45 ; mais il reçoit l’ordre de rentrer à Toulon le jour suivant.

En 1941, après la réorganisation des forces sous-marines, les sous-marins sont groupés en divisions de deux sections, chaque section comprenant deux unités. Au début de 1942, les sous-marins soumis aux conditions de l’Armistice à Toulon sont réarmés. Ainsi Le Conquérant, commandé par le lieutenant de vaisseau Lefèvre (ex commandant du sous-marin Thétis), fait partie de la 4ème DSM avec Le Tonnant, tous deux basés à Casablanca.

Le 6 novembre 1942, Le Conquérant est mis sur dock pour entretien ; les périscopes et les torpilles sont débarqués.

Les Américains attaquent, le 8 novembre, les forces françaises de Casablanca demeurées sous le commandement du gouvernement de Vichy. Le Conquérant est remis à l’eau à 8h00. Quelques instants plus tard, le dock est coulé par un obus de 406 mm. Mitraillé à la sortie du port, Le Conquérant ne peux pas se défendre, par manque de torpilles. Attaqué dans la journée, les marins du sous-marin répliquent en se servant des mitrailleuses ; certains sont blessés. Le Conquérant reçoit alors l’ordre de faire route vers Port Etienne (Nord-Ouest de la Mauritanie) ou Dakar, en naviguant tour à tour à 5 nœuds en plongée, et à 10 nœuds en surface : il est attendu à Dakar le 17 novembre 1942, mais il n’atteindra jamais ce port.

Il sera attaqué par des Catalina (hydravion militaire) de l’escadrille VP2 de l’US Air Force, dans la matinée du 13 novembre 1942, à mi-distance entre Casablanca et Dakar. Leurs signaux de reconnaissance étant restés sans réponses, ils attaquent à 11h52 lançant 3 grenades de 350 livres. Le Conquérant sera touché à deux ou trois endroits de sa coque épaisse et coule instantanément avec tout son équipage. Les Catalina ne repèreront aucun naufragé.      

Liste des disparus :

·       C.C. Cdt du Conquérant  LEFÈVRE Jean

·       Q.M.  ALLAIN Robert

·       Matelot  ANDREACCHIO Joseph

·       MT  ARRIVE Amedé

·       Q.M.  BAUDRY Pierre

·       Q.M.  BEAUQUIS René

·       S.M.  BERNISSAN Guy

·       S.M.  BERTANI Antoine

·       E.V.1.  BESAUCELLE Yves

·       Matelot  BESSOU Jean

·       MT  BOSSER Pierre

·       Matelot  BOUDIER Jean

·       Matelot  CAISSO Henri

·       Q.M.  CARDINAL André

·       Q.M.  CASSAGNE Jean

·       Q.M.  CAUDART France

·       Matelot  CAUQUIL Pierre

·       Q.M.  CENEDA Gino

·       Q.M.  COLAS Constant

·       Q.M.  EYME Émile

·       Matelot  GIRAULT Roland

·       Matelot  GRALL François

·       Q.M.  GUEGAN Joseph

·       Matelot  GUEHENNEC Jean

·       Q.M.  GUICHOUX Émile

·       Q.M.  GUILLERE Henri

·       Matelot  GUIRAULT Fernand

·       Q.M.  HAMON Robert

·       Q.M.  ICHER Henri

·       Q.M.  KERJEAN René

·       Q.M.  KLEIMANN Charles

·       Matelot  LE BIEZ Jean

·       S.M.  LE BOT Jean

·       S.M.  LE GALL Marcel

·       P.M.  LE GOUAY Étienne

·       S.M.  LE LOUER Jean

·       MT  LEMAIRE Albert

·       L.V.  LEMOINE Michel

·       Q.M.  LESSALLE Daniel

·       Q.M.  LIOGER Antoine

·       I.M.1  LUCAS Pierre

·       Matelot  MARCONET Rémy

·       Matelot  MARQUES Robert

·       Matelot  MASSON Robert

·       Matelot  PALANCHE Robert

·       Q.M.  PATINGRE Paul

·       Matelot  PERROT Yves

·       S.M.  PETER Roger

·       Matelot  PEYTAVIN Maurice

·       MT  PINGUET Jean

·       Matelot  POSSA René

·       Matelot  PRUCHE Christian

·       Q.M.  RUZZIER Bruno

·       Matelot  SORENTINO Janvier

·       Q.M.  TROTTIN Marcel

·       S.M.  ZELINER Georges

Sous-marin