Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France

Base aéronautique navale Berck - Aéronavale

107
 
A Berck au printemps 1904 ont lieu les premiers essais publics d'aviation en France par Gabriel Voisin et son planeur. Lors de la Grande Guerre, les aviateurs britanniques installent l'aérodrome de Berck pour la protection aérienne du camp d'Etaples. L'aéroport se développe ensuite comme étape sur la ligne Paris-Londres. Au début mai 1940, l'Aéronavale en fait une base occasionnelle, deux escadrilles y sont affectées : l'AB2 et l'AB4, douze Loire-Nieuport LN 401 pour la première (issue du Béarn, ailes repliables), et pour l'autre 12 Loire-Nieuport 411. Le 10 mai 1940, les Allemands lancent leur grande offensive, 400 bombardiers sont chargés de détruire au sol par surprise, le maximum d'avions français, de la Mer du Nord aux Vosges. Ce jour-là, à l'aube le terrain de Berck est le premier touché par des bombes de Heinkel 111. 4 hommes sont tués, un peu plus tard c'est au tour du hangar de Calais-Marck de voler en éclat, 7 avions détruits mais pas de victimes.
Aéronavale