Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Pierre Colcanap

est né le 21 juillet 1923 à Lanmeur (Finistère (29))

 

Fils cadet de la famille, Pierre Colcanap naît le 21 Juillet 1923 sur la commune de Lanmeur partie du Trégor dans le Finistère. Son père Théodore est premier maître dans la Marine Nationale et sa mère Henriette Jézéquel est enseignante. Après sa naissance toute la famille s’installe à Brest, dans le tout nouveau quartier de Kerbonne. C’est là, avec son frère ainé Robert,  qu’il va grandir et où naîtra en 1928 sa petite soeur Anne. Après avoir fréquenté l’école communale du quartier, il poursuit ses études au lycée de Brest, situé entre la place Wilson et le Cours Dajot tout en apprenant le violon, instrument dans lequel il excellera tout au long de son existence.

Le 18 juin 1940, tandis que son frère embarque à bord du "Meknès" pour rejoindre l’Angleterre, Pierre, à la demande expresse de son père, reste à Brest et poursuit sa classe de première dans le lycée Brestois.

En 1941, toute la famille est arrêtée par la gestapo et internée à la prison de Rennes où il tombe gravement malade. Ils sont libérés en 1943 après 15 mois de captivité et en 1944, Pierre rejoint les Force Françaises de l’Intérieur.

 En 1945 il entre comme ingénieur des travaux à la Météorologie Nationale et est désigné pour la station principale de Brest-Guipavas. Avide de grands espaces et de la paix de l’âme, il embarque sur les frégates météorologiques relevant, à l’époque, le la Marine Nationale ce qui lui vaut de nombreuses missions aux points K et L qui sont les postes avancés dans l’Atlantique pour la météorologie européenne.

Pierre est passionné par son travail, qu’il effectue souvent dans des conditions difficiles comme en témoigne la lettre du directeur de la météorologie du 17 novembre 1949 : «Je suis heureux de vous féliciter pour votre manière de servir et je me plais a reconnaître qu’en plus de qualités techniques, vous avez en toutes circonstances et toujours fait preuve d’un zèle et d’une conscience exemplaire ».

Le 15 septembre 1950 au soir, alors que la frégate météorologique "Laplace" mouille en baie de Fresnaye près de Saint Cast, le chef de section météorologique Pierre Colcanap, après s’être adonner à sa passion, le violon,  se retire dans son poste quand, vers 00H30 du matin,  l’arrière du bâtiment est déchiqueté par une mine magnétique allemande datant de la seconde guerre mondiale.

Pierre périt en cette nuit tragique avec 50 autres de ses camarades. Il sera cité à l’ordre de la nation le 13 décembre 1950  pour être « mort en service commandé".

Durant la guerre, son frère Robert sert dans les Forces Françaises Libres comme observateur dans l’aviation et sera le benjamin du  Groupe Lorraine. Il périra lors d’un vol d’entraînement le 11 novembre 1943 à 22 ans. Son camarade du groupe Lorraine, l’écrivain Romain Gary, lui dédiera son premier roman « Education Européenne ».

Pour leur rendre hommage, la ville de Brest a inaugurée, le 18 juin 1985, dans le quartier de Saint Pierre Quilbignon une rue « Deux Frères Colcanap ».

Il était Ingénieur des travaux météorologiques.
Son unité : Laplace
  • Citation à l'Ordre de la Nation
Il est décédé le 16 septembre 1950.
Son corps repose au cimetière de St Cast (22)
Son décès est inscrit à la commune de Lanmeur (56)
Document portant la mention MPLF : AN 27

Laplace

laplace-11

La frégate météorologique Laplace, est une ancienne frégate américaine construite par le chantier « American Shipbuilding Co », mise en service au sein de l’US Navy en février 1944 sous le nom de USS Lorain (PF – 93), du nom de la ville de Lorain dans l’é...

Laplace
7911
Colcanap
Lanmeur
Finistère (29)
DF
176455,176456,176457,176458
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de la Nation
AN 27
C 12x17