Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Joseph Provost

est né le 30 novembre 1932 à Porspoder (Finistère (29))

Fils de François Marie Provost, boulanger, et de Marie Renée Perchoc, ménagère, Joseph naît le 30 novembre 1932 à Porspoder (Finistère).

En compagnie de ses frères et sœurs (Louis, Jean, Marie-Thérèse, Marie-Françoise, Michel et Yves), Joseph passe son enfance dans le quartier "le Dreff " où se situe la maison familiale, enfance heureuse dans une fratrie unie. Toujours prêt à rendre service, jovial, très rieur, il a l'esprit de famille. Il possède un vélo de course, est passionné de compétition sportive départementale et s'entraîne avec acharnement. Il rayonne à l'issue de ses exploits et respire la joie de vivre. Il a un véritable potentiel de réussite.

 

Après avoir exercé la profession de menuisier, Joseph s’engage dans la marine nationale le 9 juillet 1951 pour une durée initiale de cinq ans (matricule : 7981 T 51) et est incorporé au ʺ̎Centre de Formation Maritimeʺ̎(CFM) d’Hourtin (40) qui vient d’ouvrir ses portes en remplacement de la base aéronavale (hydravions).

A l’issue de la formation militaire et maritime, il est admis à suivre le cours du brevet élémentaire de mécanicien avion à la "Section Marine École de Rochefort" (SMER) fonctionnant au sein de l’École Technique de l’Armée de l’Air (ETAA).

Le 20 juin 1953, le jeune matelot de 2e classe breveté Joseph Provost rallie la ʺ̎Base École d’Agadirʺ̎ au Maroc. Il y restera durant presque un an avant de revenir en métropole pour une courte durée puisqu’il rejoint la ʺ̎Base Aéronautique Navale de Dakar Bel-Airʺ̎ en fin d’année 1953. Cette affectation au Sénégal, au cours de laquelle il est promu au grade de quartier-maître de 1re classe, dure deux années et demie.

En novembre 1956, après quelques vacances et tout juste promu au grade de second maître, il est désigné pour la ʺ̎Base Aéronautique Navale d’Hyèresʺ̎ (83).

 

Joseph épouse Monique Guéna, à Porspoder, le 16 février 1957. Elle lui donnera deux enfants : Bernard en 1957 et Hélène en 1959.

 

Fin mai 1960, il rallie pour la seconde fois la ʺ̎Base École d’Agadirʺ̎, après le terrible tremblement de terre du 29 février, séisme qui a fait près de 15000morts, soit plus du tiers de la population.

Le 17 août suivant, à l'issue d'une permission passée à Porspoder, le second maître Joseph Provost prend place en qualité de passager à bord du quadrimoteur Lancaster 55S-4 WU-26, dont le commandant est l’officier des équipages pilote Joseph Le Hiress. L'avion rallie la base du Bourget à celle d’Agadir avec une escale à Istres. Dans le ciel marocain, vers 23 heures, un moteur prend feu. Le commandant tente de faire demi-tour pour rejoindre Casablanca. Deux minutes après, perdant de l’altitude, il aurait, selon des témoins au sol, explosé en vol avant de s’écraser à Khemis Mtouh, dans la région de Sidi-Bennour (à 175 km au sud de Casablanca), faisant vingt morts.

 

Une messe de requiem est célébrée sur la base d'Agadir à la mémoire des victimes et les obsèques se déroulent à Casablanca le lundi 22 août. Le retour du corps de Joseph à Porspoder, sa terre natale, a lieu le mercredi 16 novembre 1960. Toute la commune l'accompagne à sa dernière demeure avec une grande peine et beaucoup d'émotion. Elle lui rend un fervent hommage, bouleversée par la tragédie de perdre un si jeune père de famille.

 

Son épouse, Monique, a travaillé cinq saisons à la patinoire de Brest de 1973 à 1978 et ensuite à la direction des constructions et armes navales (DCAN) de Brest de 1978 à 1995. En retraite, elle vit actuellement dans la région brestoise.

Ses deux enfants sont "adoptés par la Nation" le 26 avril 1961. Bernard devient ingénieur d'études et de fabrication au commissariat de la Marine à Toulon, il est décédé le 26 septembre 2012. Après trois années de formation à l'école normale de Tours, Hélène est aujourd'hui professeur des écoles en Touraine.

Il était Second Maître mécanicien avion.
Son unité : Base aéronavale d'Agadir (Maroc)
Il est décédé le 17 août 1960.
Son corps repose au cimetière de Porspoder
Document portant la mention MPLF : Lettre de la direction du personnel militaire du14 novembre 1960 Mention Mplf

Base aéronavale d'Agadir (Maroc)

Ecusson Ban Agadir-21

Créée en 1942 dans une enclave de la Base Aérienne existante, la Base d’Aéronautique Navale d’Agadir est d'abord utilisée comme plateforme de repli par les formations rescapées de la BAN Port-Lyautey après les combats qui suivent le débarquement américain du 8 novembre 1942. De 1943 à 1945 elle est principalement utilisée par l'US Navy comme base auxiliaire pour les avions patrouilleurs chargés de la protection des convois alliés contre les so...

Base aéronavale d'Agadir (Maroc)
6926
Provost
Porspoder
Finistère (29)
DG
181269
Il a été décoré : Aucune médaille
Consulat de France à Mazagran Maroc N° 51
D 11x15