Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Jean Ménesguen

est né le 18 juillet 1912 à Crozon (Finistère (29))

Fils de Laurent, marin, et de Jeanne, cultivatrice, Jean naît le 18 juillet 1912 au domicile familial sis au lieu-dit Kerdroën en Crozon, commune bordée au nord par la rade de Brest, et au sud, par la baie de Douarnenez.

Il passe son enfance en compagnie de ses sœur et frères prénommés Jeannie, Pierre, Joseph et André.

Jean navigue, de septembre 1930 à juillet 1932, en qualité de matelot, à la pêche au large sur des bateaux de Morgat (29).

Il est incorporé dans la Marine nationale pour effectuer son service national le 19 juillet 1932, affecté à la "2e Escadre" à Brest en août suivant puis au "Groupe de réserve Landévennec" en février 1933. Après deux ans de service, le 19 juillet 1934, il est libéré de ses obligations militaires.

Il retourne alors sur les bateaux de Morgat et du Fret où il embarque à la petite pêche et à la pêche au large.

Jean s’engage dans les "Forces navales françaises libres" (FNFL) le 15 mai 1941. Avec le grade de matelot, il est classé dans la spécialité de gabier.

Il embarque, entre octobre 1941 et juin 1942, sur le paquebot, transformé en transport de troupes, "Cuba" qui effectue en fin d’année 1941 sa première traversée d’Halifax à Liverpool, avec 12000 hommes à bord. Il rejoint le 10 juillet 1942 le remorqueur "Aube" de la flotte française de la Liberté.

Le matelot gabier Jean Ménesguen décède le 7 septembre 1943 à l’hôpital de Long Grove (Grande Bretagne) des suites de tuberculose pulmonaire contractée en service.

Son corps est rapatrié en France et inhumé dans sa commune de naissance en 1945.

Son nom est inscrit sur la plaque commémorative 1939/1945 à l’intérieur de l’église de Crozon.



Il était Matelot.
Son unité : Forces françaises libres
Il est décédé le 06 septembre 1943.
Son corps repose au cimetière de Crozon (29)
Son décès est inscrit à la commune de Crozon (29)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Forces françaises libres

FNFL-Mimosa-France-Libre

Les Français libres

En juin 1940, la France est défaite, les forces allemandes entrent dans Paris, déclaré ville ouverte. Des millions de réfugiés errent sur les routes bombardées par les stukas allemands. Le maréchal Pétain, nouveau chef de gouvernement, réfugié à Bordeaux, demande, le 17 juin, aux Français de cesser le combat. En quelques heures, les...

Forces françaises libres
7498
Ménesguen
Crozon
Finistère (29)
18 juillet 1912
DG
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès
E 10x13