Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Emile Jean Guichoux

est né le 21 novembre 1918 à Saint Pierre Quilbignon (Brest) (Finistère (29))

Fils unique de Gabriel et de Marie Anne Gourvennec, "Milo" Guichoux nait le 21 novembre 1918 à Saint Pierre Quilbignon (Brest).

Il est embarqué sur le sous-marin "Le Conquérant" qui est coulé au large de Casablanca (Maroc) par une patrouille d'avions.

Une plaque commémorative a été déposée sur la tombe familiale dans le cimetière de Lampaul Plouarzel (29).

Il est le fils unique de Gabriel, maître canonnier, et de Marie Anne Gourvennec, son épouse, domiciliés au 213 rue de Brest à Saint-Pierre Quilbignon.

Le 9 octobre 1934, Émile, appelé familièrement Milo, s’engage dans la Marine nationale et rejoint "l’École des mécaniciens" à Toulon où, durant une année, lui sont enseignés des formations militaire, maritime et de spécialité.
À l’issue, il est désigné sur le cuirassé "Condorcet" à bord duquel il obtient le brevet élémentaire de torpilleur ; il y sert jusqu’en mars 1936.
Il rallie ensuite le "Centre des sous-marins Brest" où il suit une formation spécifique pour occuper un poste à bord des sous-marins. Il est promu au grade de quartier maître de 2e classe en janvier 1937.
En octobre suivant, il embarque à la "4e escadrille de sous-marins" à Brest où il devient "chouf" (en argot maritime, quartier maitre de 1ere classe) en janvier 1939.
En novembre 1940, il est muté au "Centre des sous-marins Toulon" et pose son sac à bord du sous-marin "Le Conquérant" de la "3ème escadrille de sous-marins".

Le sous-marin est en réparation à Casablanca (Maroc), en novembre 1942, lorsque débute l’opération américaine "Torch". Cherchant à rallier un autre port, Dakar (Sénégal) ou Port-Étienne (Mauritanie), le sous-marin prend la mer. Ne répondant pas à des signaux de reconnaissance émis par des avions américains, il est attaqué et coulé par des grenades sous-marines le 13 novembre 1942.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Lampaul-Plouarzel (29), où la famille demeurait, ainsi que sur le monument national des sous-mariniers à Toulon.
Une plaque commémorative a été déposée sur la tombe familiale dans le cimetière communal.

Il était Quartier-maître 1re classe torpilleur.
Son unité : Le Conquérant
  • Médaille Militaire
Il est décédé le 13 novembre 1942.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Casablanca (Maroc)
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des Hommes

Le Conquérant

Le-Conquerant001

Le sous-marin Le Conquérant fait partie d’une série de 31 sous-marins océaniques de grande patrouille, à double coque, de 1500 tonnes de déplacement. Ils sont entrés en service de 1931 (Redoutable) à 1939 (Sidi-Ferruch).

Construit aux Ateliers et Chantiers de la Loire à Saint-Nazaire, mis en chantier le 16 août 1930, lancé le 26 juin 1934, il a été admis en service actif le 7 septembre 1936 en étant armé à l’...

Le Conquérant
7240
Guichoux
Saint Pierre Quilbignon (Brest)
Finistère (29)
21 novembre 1918
GD
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire
N° 17 du 02/07/1947 à Lampaul Plouarzel
C 12x17