Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

François Marie Milin

est né le 02 janvier 1914 à Milizac (Finistère (29))

Fils de Jean Marie et de Marie Louise Pelleau, cultivateurs, François naît le 2 janvier 1914 au domicile familial situé au Henguer en Milizac.

Il passe son enfance en compagnie de sa sœur et de ses frères (Marie, Gabriel, Jean, Joseph et Yves), est scolarisé à Milizac dans les petites classes puis à Saint-Renan.

 

Après avoir exercé la même profession que ses parents, François s’engage dans la Marine nationale le 9 mai 1932 pour une durée initiale de trois ans (matricule : 1504 B 32) et est incorporé au 2e dépôt de Brest.

Durant sept mois, il acquiert la formation de spécialité à bord du cuirassé "Courbet" de la division des écoles et, à l’issue, rallie le croiseur "Foch" à bord duquel il sert durant vingt sept mois.

Au terme de son contrat d’engagement, il quitte la marine et s’installe au domicile familial de Milizac.

 

Le 18 avril 1936, il souscrit un nouvel engagement dans la Marine nationale.

Après un court séjour au 2e dépôt de Brest, il rejoint l’artillerie de côte de Cherbourg où il est promu au grade de quartier-maître de 2e classe en avril 1937.

En juillet 1937, il est muté sur le torpilleur "l’Incomprise" à bord duquel il devient quartier-maître de 1re classe en avril 1940. Devant l’avancée des troupes allemandes, son bâtiment trouve refuge en Angleterre début juillet 1940. Subséquemment à l’opération "Catapult" menée par les anglais, il est interné du 3 juillet au 27 novembre 1940.

Il retrouve la France et embarque successivement sur le cuirassé "Strasbourg", sur le torpilleur "Bordelais" en janvier 1941, sur le croiseur auxiliaire "Barfleur" à Fort-de-France en juillet 1942, sur le croiseur école "Jeanne d’Arc" en septembre 1942 où il devient second maître, et enfin sur le cuirassé "Richelieu" en février 1944.

Le second maître canonnier François Marie Milin disparaît en mer le 20 février 1945 à l’âge de 31 ans.

Il était Second-maître canonnier.
Son unité : Richelieu
Il est décédé le 20 février 1945.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Milizac (29)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Richelieu

126

Pas de naufrage. Commentaires : Le cuirassé Richelieu admis au service en juin 1940, rallie Dakar où il est bombardé en juillet par les Anglais. Sans sortir du port il combat au canon la flotte Anglo-Française venue tenter de rallier la marine de Dakar aux FNFL (septembre 1940). Après le débarquement américain en AFN, le Richelieu rallie les Forces Françaises. En 43 il est refondu à New-York, s'entraîne aux côtés des alliés avant de rejoindre...

Richelieu
7166
Milin
Milizac
Finistère (29)
02 janvier 1914
GE
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès 1947/3
E 10x13