Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Auguste François Marie Guen

est né le 07 mars 1875 à Brélès (Finistère (29))

Fils de Victor, cordonnier, et de Marie-Françoise Gestin, cultivatrice, Auguste naît le 7 mars 1875 au domicile familial situé au bourg de Brélès, petit village de la pointe de la Bretagne, aux confins du Finistère et du pays d'Iroise.

Après avoir exercé la profession de forgeron, Auguste s’engage dans la Marine nationale le 5 février 1895 pour une durée initiale de cinq ans et est incorporé au 2e dépôt où il reçoit une formation initiale, militaire et maritime.

Il est ensuite affecté durant onze mois à bord des canonnières "Comète" et "Lutin" qui servent en Asie du sud-est. Après un bref séjour en métropole, il retourne pour trente mois en Indochine à bord des canonnières "Comète" où il est promu au grade de quartier-maître de 2e classe et "Lion" où il devient quartier-maître de 1re classe.

 

Le 29 août 1899, à Plouarzel, Auguste épouse Marie Alexandrine Corre. Le couple élit domicile dans la commune de Plouarzel (29). De leur union, naîtront Yvonne Alice Victorine en 1900, Emmanuel Yves Marie en 1903, François Eugène en 1906 et Yvonne en 1910.

 

Sa carrière professionnelle se poursuit sur les croiseurs "Jean Bart" qu’il rallie en mai 1900 puis "Pascal" à bord duquel il retrouve les mers de Chine et du golfe du Tonkin.

Entrecoupée par  quelques courts passages dans les dépôts toulonnais et brestois, Auguste sert ensuite à bord du garde côtes cuirassé "Valmy" et à la défense mobile de Corse en 1904.

Promu au grade de second maître, premier grade du corps des officiers mariniers, il officie sur le croiseur cuirassé "Gloire" en 1905, à l’école des canonniers embarquée sur la "Couronne" et le "Tourville" de septembre 1906 à octobre 1909, sur le croiseur cuirassé "Kléber", sur les torpilleurs de Cherbourg de mai 1910 à avril 1913, sur le croiseur cuirassé "Gueydon" de janvier 1914 à juillet 1917.

 

Auguste rallie enfin le remorqueur patrouilleur "Pigeon" en septembre 1917 qui a été construit à Nantes par les ateliers et chantiers de la Loire et lancé en 1916.

Le maître mécanicien Auguste Guen décède à l’infirmerie de la Marine à Dakar (Sénégal) le 3 septembre 1918 des suites de dysenterie.

Il était Maître mécanicien.
Son unité : Pigeon
  • Médaille coloniale - Tonkin
  • Médaille commémorative de l'expédition de Chine
Il est décédé le 03 septembre 1918.
Son décès est inscrit à la commune de Plouarzel (transcription)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Pigeon

Fourmi-II

Le « Pigeon » était un remorqueur de type « Pluvier », construit à Nantes par les Ateliers et Chantiers de la Loire ; il fut mis à flot en 1916, et admis au service actif en 1918.

D’une longueur de 43,40 m, une largeur de 8,70 m, un tirant d’eau de 4,20 m, il avait une puissance de 787 cv qui le propulsait à 10 nœuds sur une hélice.

Le «&nb...

Pigeon
7316
Guen
Brélès
Finistère (29)
GF
NULL
Il a été décoré : Médaille coloniale - Tonkin,Médaille commémorative de l'expédition de Chine
Acte de décès 1919/5
B 15x21