Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Robert Albert Roland

est né le 12 mars 1920 à Mussey S/marne (Haute-Marne (52))

Robert Roland, fils de Camille Roland et Cécile Grocolas, naît le 12 mars 1920 à Mussey s/marne (52).

Le 30 août 1937, il contracte un engagement volontaire de 5 ans dans la Marine nationale. A 17 ans ce matelot de 2e  classe embarque très rapidement sur les navires de combat : le cuirassé "Paris",  le croiseur mouilleur de mines "Pluton".

A partir de juin 1938, il reçoit la formation d’opticien télémétriste à Toulon et va maintenant servir à bord des bâtiments de guerre dans cette spécialité qui requiert beaucoup d’adresse et de rapidité. Il embarque successivement sur, le contre-torpilleur "Maillé Brézé",  l'aviso colonial "D'Iberville" et l'aviso colonial "D'Entrecasteaux". Au cours de ce dernier embarquement, le 1er septembre 1939,  la seconde guerre mondiale éclate. La France et la Grande Bretagne entrent en guerre contre l’Allemagne le 03 septembre 1939. Le 18 juin 1940 a lieu l’appel du général de Gaulle. L’armistice est signé le 22 juin 1940. La reconquête du pays va être longue, difficile, douloureuse et cruelle.

Promu quartier-maitre de 2e classe le 1er janvier 1940, Robert quitte le "D'Entrecasteaux" le 25 juillet 1941. En août 1941 il rallie le "CFI de Sidi Abdallah" en Algérie puis le torpilleur "Simoun" le 1er octobre 1941. Ce navire, transféré sous le gouvernement de Vichy le 25 juin 1940, est basé à Casablanca au Maroc où se trouve la majorité des navires de guerre français (47 bâtiments dont 11 sous-marins). Les forces navales restées fidèles au gouvernement français de l’époque vont connaître des jours difficiles.

Le quartier-maître Robert Roland va vivre un de ces moments terribles et y perdre la vie.

Les Etats Unis, entrés en guerre le 8 décembre 1941 après le désastre de Pearl-Harbour, participent à l’opération "Torch" en novembre 1942 pour la libération de l’Afrique du nord. Les américains conduisent l’attaque sur Casablanca où ils doivent débarquer.

Du 8 au 11 novembre c’est l’enfer pour la flotte française et le "Simoun". Pendant trois jours consécutifs Robert exerce à son poste de combat ses fonctions de télémétriste avec compétence et sang-froid. Très exposé aux tirs adverses, il est mitraillé par un avion et est grièvement blessé le 10 novembre 1942. Il décède à l’hôpital militaire de Casablanca le 20 novembre 1942.

Le quartier-maître Robert Roland reçoit la croix de guerre avec étoile en argent et la croix de guerre avec palme. Il est titulaire de la médaille militaire.

Il était Quartier-maître de 2e classe, opticien-télémétriste.
Son unité : Simoun
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec palme (s)
  • Médaille Coloniale
Il est décédé le 20 novembre 1942.
Son corps repose au cimetière de Mussey S/marne
Son décès est inscrit à la commune de Casablanca (Maroc)
Document portant la mention MPLF : Cote CC8 62 J 11827

Simoun

Simoun-torpilleur04

Les 26 torpilleurs de 1 500 tonnes familièrement appelés les 3 tuyaux furent les premiers torpilleurs construits après la première guerre mondiale. Ils appartenaient à deux classes pratiquement identiques. Les 12 Bourrasque et les 14 L'Adroit.


Mis sur cale le...

Simoun
9264
Roland
Mussey S/marne
Haute-Marne (52)
GF
NULL
Il a été décoré : Croix de Guerre 39-45 avec palme (s),Médaille Coloniale,Médaille Militaire
Note 270/SRT
C 12x17