Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Alexis Marie Lansonneur

est né le 31 mai 1912 à Ploumoguer (Finistère (29))

Fils de Gabriel Lansonneur et de Sophie Marie Petton, agriculteurs, Alexis Marie passe sa prime jeunesse au lieu-dit Keradraon, en la commune de Milizac (29). Il a trois sœurs, Yvonne, Claudine et Sophie, mais sa mère décède à la naissance de Sophie ; son père se remarie plus tard avec Marie Le Hir, et la fratrie s'agrandira de deux autres garçons et deux autres filles.

Il obtient le certificat d'études primaires à l'école Saint Stanislas de Saint-Renan, puis reste un temps à la ferme familiale, avant de s'engager  pour trois ans dans la Marine nationale, le 28 juin 1930.

Il est orienté vers la spécialité de fusilier dont il obtient le brevet élémentaire, ce qui lui permet d'embarquer sur le croiseur-école "Jeanne d'Arc" en mars 1931, puis sur le navire atelier "Jules Verne" en juin 1933.

En octobre de l'année suivante, il est désigné pour la BPH (Base principale d'hydravions) de Berre ; il n'y séjourne que dix mois, mais se découvre une passion pour l'aviation, et se porte volontaire pour apprendre à piloter. Il suit les cours du CIAM (Centre d'instruction d'aviation maritime) d'Hourtin et obtient le brevet de pilote le 21 février 1936. Il est alors affecté, dans sa nouvelle spécialité, à la BPH de Berre qu'il connaît déjà.

Au cours d'une permission, il épouse, le 20 juillet 1937, Rosalie Marie Françoise Gahagnon, originaire, comme lui de Ploumoguer ; il auront une fille, Alexine.

Ses souhaits d'affectation s'orientent désormais vers le Finistère, d'autant que ses préférences en matière d'aviation vont plutôt vers la "chasse". Il obtient satisfaction en étant désigné pour la BAN (Base aéronautique navale) de Lanvéoc-Poulmic qu'il rallie en avril 1938. En juin 1939, il obtient le "cadre de maistrance" (officier marinier de carrière) avec le grade de second maître. A partir de septembre 1939, il fait un court passage sur le porte-avions "Béarn" avant de revenir à la BAN de Lanvéoc.

Détaché à l'EGAN (Entrepôt général de l'aéronautique navale) d'Orly, organisme chargé de réceptionner les appareils commandés par la Marine nationale, Alexis s'entraîne, au sein de l'escadrille AB-3 au pilotage des "Loire-Nieuport" LN-401, avions d'attaque au sol, surnommés les "Stuka" français, susceptibles d'être déployés sur des porte-avions, comme le "Béarn". C'est avec un appareil de ce type que le 21décembre 1939 le second maître Alexis Lansonneur se présente en phase d'atterrissage vers la piste nord/sud d'Orly; mais gêné par un autre appareil, il décroche et sa faible vitesse ne lui permet pas de reprendre de l'altitude. L'avion s'écrase dans un champ : le second maître Alexis Lansonneur est tué sur le coup.

Il était Second maître, pilote aéronavale.
Son unité : Base aéronavale Lanvéoc-Poulmic
Il est décédé le 21 décembre 1939.
Son corps repose au cimetière de Saint-Renan (29)
Son décès est inscrit à la commune de Orly (91)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Base aéronavale Lanvéoc-Poulmic

BAN-Lanvéoc-1

La base d’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic  est implantée sur la presqu’île de Crozon en Finistère. Elle assure le soutien opérationnel technique et logistique des aéronefs affectés sur la base ou détachés sur les bâtiments, et est placée, de nos jours, sous le commandement opérationnel de la zone atlantique.

Base aéronavale Lanvéoc-Poulmic
9280
Lansonneur
Ploumoguer
Finistère (29)
GF
180391,180385,180386,180388,180389,180390,180387,180392
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès 1939/91
B 15x21