Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Emile Marin Marie Bunoust

est né le 25 juin 1891 à Laon (Aisne (02))

Emile Marin Marie Bunoust est né le 25 juin 1891, de Marthe Marie Françoise Vasselle et de Jules Ferdinand Clovis Bunoust, son époux, à Laon (Aisne 02), où ce dernier est alors en garnison, en tant que chef de bataillon au 45ème RI de ligne.
Par la suite, le père d'Emile deviendra général de division, et décèdera de maladie aggravée à l'hôpital militaire de Perpignan, le 19/08/1914.

Emile est le cadet d'une fratrie qui comprend déjà une fille, Marie Thérèse.

Après de solides études, il passe le concours d'admission au grade d'élève-commissaire de la marine. Il est reçu second, sur neuf candidats admis (JO du 28/09/1913 p8603).
Lorsque sa promotion se retrouvera, fin 1916, lui seul manquera à l'appel.
Sa carrière dans la marine débute le 5 octobre 1914 (la formation théorique est réduite à un an pour les titulaires d'une licence, de droit ou de lettres).
Il embarque alors sur le croiseur cuirassé "Léon-Gambetta", où il se lie d'amitié avec de jeunes enseignes de vaisseau.
De lui, un survivant gardera cette dernière image : dans cette nuit fatale du 26/27 avril 1915, près de la tourelle de 16mm arrière tribord, il bavarde, impassible, avec l'Enseigne de vaisseau Pierre Jaillard.

Il est cité à l'ordre de l'armée (JO du 23/02/1916 p1503) dans les termes suivants :
"Alors que [son] bâtiment, torpillé deux fois était sur le point de chavirer, [a] donné l'exemple du calme le plus admirable en faisant le sacrifice de [sa] vie pour permettre à un plus grand nombre des hommes de l'équipage de prendre place dans les embarcations ; [a] été englouti[s] avec [son] bâtiment."

Par arrêté du ministre de la Marine en date du 29 mai 1919 (JO 7/06/1919 p5933) il est inscrit au tableau spécial de la Légion d'honneur pour le grade de chevalier dans les termes suivants :
"Bunoust (E.-M.-M.), élève commissaire du "Léon-Gambetta"; a donné l'exemple du calme le plus admirable, en faisant le sacrifice de sa vie pour permettre à un plus grand nombre des hommes de l'équipage de prendre place dans les embarcations ; (a) été englouti(s) avec son bâtiment."

Le 27 avril 1915, Emile Marin Marie Bunoust n'a encore que 23 ans. Il n'aura connu qu'un seul embarquement, au cours d'une carrière de 6 mois et 24 jours.


Retrouvé par les marins italiens, il sera d'abord enterré en même temps que 58 autres à Castrigano del Capo (Italie), au cours d'une émouvante cérémonie, puis transféré à Amiens, dans le caveau familial qui est sa dernière demeure.

Il était Aspirant commissaire.
Son unité : Léon Gambetta
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Croix de Guerre 14-18
  • Citation à l'Ordre de l'Armée
Il est décédé le 27 avril 1915.
Son corps repose au cimetière de Amiens (80)
Son décès est inscrit à la commune de Castrignano del Capo (Italie)
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Léon Gambetta

835452gambetta0

Le "Léon Gambetta", construit à l'arsenal de Brest (29), était un navire d’une longueur de 146,50m, une largeur de 21,40 m au maître-bau, un tirant d’eau de 8,20 m, il avait un déplacement de 12600 tonnes. La propulsion était assurée par 3 machines à vapeur regroupant 28 chaudières qui assuraient une puissance de 28500 cv.

Le "Léon Gambetta...

Léon Gambetta
9381
Bunoust
Laon
Aisne (02)
GF
180749,180750,180751
Il a été décoré : Légion d'Honneur (chev.),Croix de Guerre 14-18,Citation à l'Ordre de l'Armée
C 12x17