Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Pierre Edmond Puyjalinet

est né le 08 mai 1929 à Libourne (Gironde (33))

Fils de Charles Ernest André (garçon de magasin) et de Victorine Menzie (journalière), Pierre est né le 8 mai 1929 au lieu-dit Verdet à Libourne où Il a passé son enfance avec son frère Jacques.

Il a fréquenté l'école primaire du Nord à Libourne puis a obtenu son certificat d'études et son CAP mécanique.

Il s'est marié le 24 juillet 1948, dans la même ville, avec Simone Mestadier (mécanicienne). De leur union, sont nés Marie Thérèse (le 9 mai 1949 à Libourne) et Jean Pierre (le 11 novembre 1950 à Rochefort).

Il était apprenti mécanicien dans un garage à Libourne avant de s’engager dans la Marine Nationale le 20 septembre 1946 pour une durée initiale de 3 ans et d’être incorporé au centre de formation d’Hourtin (obtention du brevet provisoire de mécanicien moteur).

Il a ensuite été successivement affecté à la base aéronautique navale Lartigue à Oran (obtention du brevet élémentaire de mécanicien moteur) (1er décembre 1946 au 1er septembre 1947), au dépôt de Cuers (1er septembre au 15 octobre 1947), à la base aérienne de Rochefort en poste d’instructeur (15 octobre 1947 au 1er avril 1951), à la base école d’Agadir (obtention du brevet de mécanicien volant) (1er avril au 11 septembre 1951), à l’école navale à Lanvéoc (11 septembre 1951 au 20 décembre 1952), à la base aérienne Tan Son Nhut (21 janvier 1953).

Le 12 avril 1954, il disparaît dans le 343 du point d’appui Anne Marie à Dien-Bien-Phu, vers 11 heures 40 du matin, au cours d’une mission de bombardement à bord du Privateer 28 F 4 n° 59 774 à partir de CAT B. Cet appareil a été détruit par la DCA vietnamienne.

L’équipage de l’aéronef était composé par l’enseigne de vaisseau de 1re classe Manfanovsky, commandant, par le second maître pilote Gauthiez, le second maître navigateur Ruello Kermelin, le second maître mécanicien Puyjalinet, le second maître radio Iltis, le second maître radio Guiliano, le second maître radio Chaigne, le second maître armurier Bourson et le second maître armurier Paumier.  

Il était Second-maître de 2e cl. mécanicien moteur volant.
Son unité : Flottille 8F-28F
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre TOE
  • Médaille Coloniale
  • Médaille Commémorative - Indochine
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 12 avril 1954.
Son décès est inscrit à la commune de Libourne
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Flottille 8F-28F

La flottille 8F, issue de la 8e flottille d'exploration 8FE, rejoint en octobre 1945 la base de Tan Son Nhut en Indochine. Elle y restera jusqu'en 1956 avant de gagner la Tunisie.

La 8F dispose à partir de novembre 1950 de "Privateer", bombardiers quadrimoteurs américains, version marine du célèbre B24 Liberator, équipés de 6 tourelles doubles de 12.7 mm et pouvant emporter 4 tonnes de bombes.

En juin 1953, la 8F devient la 28F.

Flottille 8F-28F
7472
Puyjalinet
Libourne
Gironde (33)
08 mai 1929
GG
175601
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre TOE,Médaille Coloniale,Médaille Commémorative - Indochine,Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
30/07/1959
D 11x15