Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Armand Richard Slaney

est né le 01 octobre 1903 à Saint-Pierre (Saint Pierre et Miquelon)

Armand Slaney,fils de Richard Slaney et d’Hélène Pairehin, naît à Saint Pierre et Miquelon le 1er octobre 1903.

De 1940 à 1942, il est employé au consulat des Etats-Unis. Dès l’automne 1940, se crée à Saint Pierre un petit réseau en faveur de la France Libre regroupé autour de l’association des Anciens Combattants, en réaction aux positions pro- vichystes du gouverneur de Burnat et plus généralement des autorités de l’île, dont fait partie Armand Slaney.

Dans un premier temps, avec son ami André Clément qui périra, lui aussi, sur la corvette « Mimosa », il fabrique des écussons en contreplaqué aux trois couleurs frappés de la Croix de Lorraine  qu’il fixe sur les bâtiments administratifs. La tension s’accroît entre le gouverneur et l’association des Anciens Combattants soutenue par la majorité de la population qui affiche des sentiments pro-gaullistes. Slaney représente la jeune génération des leaders de la résistance les plus actifs, responsables des actions les plus spectaculaires.

Au moment où est connue la nouvelle que l’amiral Muselier s’approche et que la libération de l’île devient plus que probable, le gouverneur établit une liste noire des vingt deux leaders de la résistance qu'il a l’intention de bannir à la Martinique afin qu’ils passent en jugement. Armand figure sur cette liste.

Après l'arrivée de l'amiral Muselier et la libération de l'Île, Armand Slaney intègre les FNFL en 1942, embarque sur la corvette « Mimosa »,
Le quartier-maître Armand Slaney disparaît lors du torpillage du bâtiment par le sous-marin U 124 au large de Terre Neuve  le 9 juin 1942.

Il était Quartier-maître de 2e classe, maître d'hôtel.
Son unité : Mimosa
  • Médaille Militaire
  • Médaille de la Résistance
  • Croix de la France Libre
Il est décédé le 09 juin 1942.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Saint Pierre
Document portant la mention MPLF : Jugement du tribunal civil de la Seine

Mimosa

corvette-Mimosa

Mimosa faisait partie d’une fameuse série de 9 corvettes, dite classe « Flower » car elles portaient toutes, à l’origine un nom de fleur, mises à la disposition des Forces Navales Françaises Libres par l’amirauté britannique. Mimosa fut la première corvette à être cédée, sans changer de nom, les autres corvettes étaient l’Alysse, l’Aconit

Mimosa
9028
Slaney
Saint-Pierre
Saint Pierre et Miquelon
01 octobre 1903
GG
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire,Médaille de la Résistance,Croix de la France Libre
Acte de décèsl
C 12x17 paysage