Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France

Bois Belleau - Porte-avions

boisBelleau001

Le porte-avions Bois Belleau était un ancien navire de la marine des USA transféré à la marine nationale en 1953. Il avait été mis sur cale en août 1941 au chantier naval de la New York Shipbuilding Company à Camden (New Jersey). Mis à flot le 6 décembre 1942, il est admis au service actif le 23 décembre 1943 sous le nom de Belleau Wood, en hommage au fait d'armes de la 4ème Brigade des Marines de la Second Division U.S. en 1918. Belleau Wood était le sister-ship du porte-avions Langley CVL-27 qui deviendra le La Fayette après transfert à la marine française en janvier 1951. La Fayette et  Bois Belleau sont des coques de croiseurs dont les superstructures ont été remplacées par un hangar et un pont d'envol. Les machines sont restées celles des croiseurs, mais des bulbes ont été ajoutés à la coque pour améliorer la stabilité.

Caractéristiques :

Longueur :                            189,7 m

Maître-bau :                            33,3 m

Tirant d’eau :                               8 m

Déplacement :              11.000 tonnes (lège), 15.800 tonnes (à pleine charge)

Propulsion : 4 x chaudières à vapeur 4 x lignes d'arbre (100.000 ch au total).

Vitesse :                                 31,6 nœuds.

Caractéristiques militaires

Blindage :                        50 mm (pont d'envol), 127 mm (ensemble propulsif)

Armement :   4 x canons antiaériens quadruples de 40 mm, 6 x canons antiaériens de 20 mm.

Rayon d’action :                   10.000 milles à 15 nœuds, 7.500 milles à 20 nœuds,

Autres caractéristiques :

Électronique :                     4 x radars de veille et 4 x radars de conduite de tir

Équipage :        1.400 officiers, officiers mariniers, quartier-maitres et matelots

Marque de coque :                                 R97

Groupe aérien type:

  • 24 avions de chasse Grumman F6F5 Hellcat(2 000 ch, vitesse 355 nœuds, distance franchissable 900 nautiques, 6 mitrailleuses de 12,7 mm, 6 roquettes de 127 mm)
  • 8 avions torpilleurs Grumman TBM Avenger(1 900 ch, vitesse 240 nœuds, distance franchissable 1 600 nautiques, 2 mitrailleuses de 12,7 mm, 1 torpille, roquettes de 127 mm)

Sa première opération est un raid sur l'île de Tarawa (archipel des Gilbert), le 19 septembre 1943. Le 5 et 6 octobre suivants, c'est Wake qui subit l'assaut de ses avions. On le retrouve le 21 février 1944 à l'attaque de Saïpan.

Lors de la bataille des Philippines en octobre 1944, qui marque un tournant de la guerre du Pacifique, l'USS Belleau Wood fait partie du TG 38.4 avec deux porte-avions lourds USS Franklin et USS Enterprise et un autre porte-avions léger USS San Jacintho. Le TG 38.4 est un des quatre composants de la TF 38 de l'Amiral Mitcher (17 porte-avions, 6 cuirassés, 13 croiseurs, 58 destroyers), appartenant elle-même à la IIIème Flotte de l'amiral Halsey. Le 25 octobre, au cœur de la bataille du Cap Engano, le leader de la flottille de chasse de l'USS Belleau Wood signale la position de la flotte japonaise de l'amiral Ozawa qui vient d'être durement éprouvée et qui, en retraite vers le nord, s'étire sur 45 nautiques.

Le 29 octobre 1944, au large des Philippines, le Belleau Wood est touché par un kamikaze, qui s'écrase sur l'ascenseur arrière en provoquant un incendie et des explosions de munitions faisant 92 morts ou disparus et 54 blessés graves.

Envoyé à San Francisco pour réparations, le Belleau Wood reprend sa place au combat en février 1945 au sein du TG 58.1, ses avions participant le 16 à un raid dans la région de Yokohama. Fin Mars, début avril, il est un des cinquante porte-avions qui appuient le débarquement à Okinawa.

À la capitulation du Japon, le 15 Août 1945, il est l'un des dix-huit porte-avions venus mouiller dans la baie de Sagami.

Il termine la guerre avec une citation présidentielle lui accordant douze "Battle Stars" commémoratives pour avoir détruit 502 avions ennemis, et coulé, ou mis hors de combat, 48 bâtiments. Puis il est désarmé et sera placé en réserve de 1947 à 1953 au sein de l'Alameda Pacific Fleet à San Francisco. Il avait parcouru 216 682 milles nautiques.

Alors que les opérations d'Indochine demandent toujours plus à l'aviation embarquée, la marine nationale obtînt le prêt d'un porte-avions léger supplémentaire pour une durée de cinq ans.

L'USS Belleau Wood passe sous pavillon français le 5 septembre 1953 à San Francisco et prend aussitôt le nom de Bois Belleau.

Transport, mise au point et entraînement vont occuper le Bois Belleau jusqu'à son départ pour l'Indochine le 7 Avril 1954 pour arriver dans le golfe du Tonkin le 3 Mai. Il y ramasse les Hellcat de la 11F et les Helldiver de la 3F qui vont encore intervenir sur Dien Bien Phu dont la bataille va bientôt s'achever...

À Honk-Kong pour travaux de mai à juillet, il revient prendre la suite de l'Arromanches dans le golfe du Tonkin. Il embarquera les corsair F4U7 de la 14F. Ses avions opèreront du 15 juillet au 20 juillet au nord Annam et les 28 et 29 juillet dans la région de Hué et de Dong Hoï. Le cessez-le-feu intervient le 1er Août 1954. Jusqu'à la mi-septembre il va faire des rotations entre la baie d'Ha Long, Cam Ranh, Tourane et le Cap Saint Jacques évacuant quelque 6000 réfugiés. Il concourra à l'évacuation finale du Tonkin et rentrera à Toulon le 16 Décembre.

Après un carènage/modernisation, le Bois Belleau va participer pendant trois ans à la vie de l'escadre et à tous les grands exercices nationaux et OTAN en Méditerranée. En mai 1957 il sera à Hampton Roads avec le De Grasse portant la marque de l'Amiral Jozan entouré de deux escorteurs d'escadre et de deux escorteurs rapides, au milieu des représentants des flottes de trente nations, à la revue navale célébrant le bicentenaire de la marine des Etats-Unis.

Ses derniers mois d'activité seront consacrés à des missions de transport, notamment de 296 avions pour l'armée de l'air de Norfolk à Brest et à Saint Nazaire. Le 12 Septembre 1960, à Philadelphie, il sera solennellement restitué aux Etats-Unis après avoir, en sept ans, parcouru 183 216 nautiques sous pavillon français.

Ce porte-avions aura été le seul bâtiment de la marine nationale à avoir porté le nom de Bois Belleau

Sources :

Wikipédia                 

Net Marine                 

Les avions de la guerre d’Algérie

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bois_Belleau

http://www.netmarine.net/bat/porteavi/bbelleau

http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-porte-avions-bois-belleau

boisBelleau002boisBelleau003
Porte-avions
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner