Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France

Marine Saïgon - Unité marine terrestre

Marine-Sagon-Ecusson

Dès leur arrivée à Saïgon en 1859 les français aménagent de nombreuses infrastructures militaires dont un port, un arsenal et un hôpital. Aux cours de la seconde Guerre Mondiale l'organisation et le fonctionnement des forces militaires françaises furent profondément perturbés par l'occupation japonaise et la politique de collaboration avec les gouvernements de l'axe. A l'issue de la guerre 20% des effectifs de la marine furent affectés dans la péninsule indochinoise et principalement en Cochinchine, soit 10.000 hommes en 1950. Les différentes entités des forces armées furent réorganisées en vue d'assurer une certaine stabilité et continuité au niveau des unités et des services; c'est dans cet esprit que fût constituée l'unité marine de Saïgon.

Le port de Saïgon et son annexe du cap saint-Jacques accueillirent les porte-avions, transports de troupe, croiseurs, escorteurs, patrouilleurs et barges de débarquement dont le soutien matériel fût assuré par les services techniques du port et l'arsenal. Le soutien médical, social et sportif ne fût pas oublié. Enfin le terrain d'aviation de Tan-Son-Nhut fût affecté à l'aéronautique navale pour utilisation par les flottilles de l'aéronavale et, en particulier, par les bombardiers privateers.

Ces installations furent reprises en 1956 par les forces militaires du sud Viêt Nam, avant d'être modernisées et agrandies en 1964 par les américains. Depuis 1975 elles sont gérées par la République Populaire du Viêt Nam.

Sources :

Sources : sites internet

Unité marine terrestre