Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Goulven Marie Roudaut

est né le 12 février 1913 à Kerlouan (Finistère (29))

Fils et second enfant d’Yves, cultivateur, et de Anne Marie Caradec, Goulven naît le 12 février 1913 à Kerlouan.
Les décès de sa maman en 1914 puis celui de sa sœur aînée, Augustine, en 1915, endeuillent  et frappent très durement la famille.
Quelques années plus tard, son père se remarie et lui donne 4 nouveaux frère et sœurs (Hilarion, Eugénie, Augustine et Maria).
La famille est installée au lieu-dit Gorré-an Dreff à Kerlouan où Goulven passe son enfance. Il fréquente l’école publique de la commune et, à l’issue de sa scolarité, devient aide à la ferme familiale.


Goulven s’engage dans la marine nationale le 9 mars 1931 pour une durée initiale de trois ans (matricule : 943 B 31) et est incorporé au 2ème dépôt des équipages de Brest où il suit une formation militaire et maritime.
A l’issue, en qualité de mécanicien chauffeur, il est affecté sur le navire école «Thionville» (ex croiseur autrichien «Novara») à Toulon puis sur les contre-torpilleurs «Valmy » et «Guépard».
Le 9 mars 1934, à l’issue de son contrat d’engagement, il quitte l’armée.
Il souscrit un nouvel engagement au sein de la marine nationale le 28 mai 1935 et rallie le 2ème dépôt des équipages de Brest avant d’être muté à bord du torpilleur «Basque», du pétrolier «Rhône» où il est promu au grade de quartier-maître puis du cuirassé «Dunkerque» le 17 octobre 1937.


A Brignogan (29), le 14 septembre 1937, il épouse Yvonne Marie-Françoise Lossouarn, originaire de Plounéour-Trez (29). De leur union, naîtront deux enfants : Bernard (18.06.1938/1992) et Yvonne (10.04.1940).


Il disparaît le 3 juillet 1940 lors de l’attaque anglaise sur Mers el-Kébir (Algérie).


Son épouse s’est remariée le 27 décembre 1944 à Brest Saint-Martin avec Emile Le Gall. De cette union, est née Josiane. Les trois enfants ont été élevés ensemble. Yvonne s’en est allée rejoindre Goulven le 28 février 2009.

Il était Quartier-maître chauffeur.
Son unité : Dunkerque
  • Médaille Militaire
Il est décédé le 03 juillet 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Kerlouan
Document portant la mention MPLF : Acte de décès (transcription)

Dunkerque

61
Navire amiral de l'escadre attaquée le 3 juillet 1940, par les Anglais, à Mers-el-Kébir, pour éviter selon Churchill qu'elle ne soit livrée aux Allemands. (Opération Catapult). Amarré cul au quai, dans l'impossibilité d'appareiller, le Dunkerque est gravement touché par les tirs des cuirassés anglais. Avec de nombreux marins tués et des quantités de blessés, il finit par s'échouer près du port de pêche de Kébir. Le 6/07, lors de l'attaque aérien...
Dunkerque
7904
Roudaut
Kerlouan
Finistère (29)
HF
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire
1941/36
E 10x13