Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Yves Marie Podeur

est né le 22 juillet 1920 à Le Conquet (Finistére (29))

Fils de Paul, cultivateur, et de Jeanne-Marie Le Bris, journalière, Yves naît le 22 juillet 1920 au Conquet.
Avec ses trois sœurs et son frère, il passe son enfance dans le quartier de Prat-ar-c’hren et fréquente les bancs de l’école primaire de sa commune.
Après l’obtention de son certificat d’études primaires, à 14 ans, il devient apprenti boulanger chez Monsieur Milin au Conquet.

Il s’engage dans la Marine nationale le 17 décembre 1937 (matricule : 3787 B 37) et est incorporé au 2ème dépôt des équipages de Brest où il reçoit la formation initiale au métier de marin.
Il embarque ensuite sur le cuirassé "Provence", sur le porte-avions "Béarn", sur le contre-torpilleur "Cassard" qui est sabordé (coque, machines et artillerie) le 27 novembre 1942 au poste 5 quai Noël à Toulon.
En décembre 1943, il est muté aux marins-pompiers du 4ème arrondissement de Rochefort.

Le 16 février 1946, au Conquet, il épouse Marie-Antoinette Françoise Jézéquel qui lui donnera deux enfants, Jean-Yves né en 1946 et Micheline Marie Laurence née en 1950.

Le 1er avril 1948, il rallie la frégate météorologique "Laplace" où ses camarades le décrivent comme un bon gars qui inspire rapidement la sympathie. C’est un grand sportif, bon nageur, qui pratique assidûment le vélo et le foot.
L’un de ses meilleurs amis du "Laplace" a écrit : «  … son caractère franc, son dévouement sans borne, ses connaissances de tous les métiers (lors de la dernière station, il nous faisait le pain) et bien d’autres choses, forçaient l’admiration.
Sa principale fonction à bord, service sécurité, a fonctionné à merveille : il a isolé les chaudières, mis bas les feux, etc … ce qui a évité bien d’autres explosions : chaudières par exemple, et surtout l’hydrogène, dont nous avions encore dix bouteilles pleines. Si elles avaient pris feu, c’était la mort certaine pour tous … ».

Yves disparaît en mer le 16 septembre 1950 lors de l'explosion de la frégate météorologique "Laplace" en baie de la Fresnaye dans les Côtes d'Armor.
Son corps est retrouvé le 22 septembre 1950 à Carolles (Manche).

Après son décès, Marie-Antoinette, son épouse, veuve à 25 ans, bénéficie d’un « emploi réservé » à la buanderie de l’arsenal de Brest. Elle peut heureusement compter sur le soutien de sa famille pour la garde de ses deux jeunes enfants. Elle obtient ensuite un poste à la manufacture des tabacs d’Orléans, où la famille se retrouve, avant d’être mutée à celle de Morlaix où elle travaillera jusqu’à la retraite.

Il était Quartier-maître de 1re classe.
Son unité : Laplace
Il est décédé le 16 septembre 1950.
Son corps repose au cimetière de Le Conquet (29)
Son décès est inscrit à la commune de Carolles (50)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès 1950/24

Laplace

laplace-11

La frégate météorologique Laplace, est une ancienne frégate américaine construite par le chantier « American Shipbuilding Co », mise en service au sein de l’US Navy en février 1944 sous le nom de USS Lorain (PF – 93), du nom de la ville de Lorain dans l’é...

Laplace
9347
Podeur
Le Conquet
Finistére (29)
HF
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès 1950/24
C 12x17