Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Joseph Guéna

est né le 14 avril 1924 à Landunvez (Finistère (29))

Fils d’Alphonse Marie, gardien de phare, et de Marie Rosalie Kerros, ménagère, Joseph naît le 15 avril 1924 au domicile familial situé à Argenton en Landunvez.

En compagnie de ses trois sœurs (Odette, Rosalie et Aline) et de ses deux frères (René et Victor), il passe son enfance près des rochers du Four, qui ont donné leur nom au chenal maritime, considérés, avec l'île d'Iock, comme la limite entre l'Océan Atlantique et la Manche.

Après sa scolarité suivie à l’école publique de Porspoder, Joseph s’engage dans la Marine nationale à 16 ans en qualité de mousse et est incorporé sur le navire école "Armorique" (matricule : 1390 B 40).

Avec l’arrivée de l’armée allemande à la pointe bretonne le 18 juin 1940, l’école des mousses quitte précipitamment le port du Ponant et Joseph se retrouve en Angleterre puis au Maroc (Casablanca) et enfin en Algérie (Oran).

De retour en métropole, il est affecté sur le navire école "Océan" (ex cuirassé "Jean Bart") de la division instruction, école des torpilleurs et des électriciens, en novembre 1940 puis sur le remorqueur armé en dragueur de mines "Marcassin" de janvier à décembre 1942.

Subséquemment au sabordage de la flotte à Toulon où son unité a été mise hors service, il est placé en disponibilité. Réintégré au service au 5ème dépôt des équipages de Toulon en mai 1944, il est ensuite muté sur le cuirassé "Richelieu" où il sert durant près de 4 années et obtient ses galons de "chouf" (terme de l’argot marine signifiant quartier-maître de 1ère classe).

Le 2 septembre 1947 à Landunvez, il épouse Joséphine Jeanne Marie Forest. De leur union, naîssent deux filles prénommées Christine et Josette.

La petite famille vit une année à Saint Goar (Sankt Goar, en langue allemande, est une ville sur la rive gauche du Rhin moyen dans le land de Rhénanie-Palatinat) où Joseph appartient aux forces maritimes françaises du Rhin qui ont pour attributions la surveillance, le contrôle et la police de la navigation sur le fleuve, de Bâle (Suisse) à Lauterbourg (Bas-Rhin). La Marine nationale compte alors près de 500 marins sur le Rhin et ses affluents, armant une cinquantaine de bateaux divers.

Joseph embarque le 9 août 1949 à bord de la frégate météorologique "Laplace" qui, victime d’une mine dans la baie de la Fresnaye près de Saint-Cast-le-Guildo dans les Côtes d’Armor, explose le 16 septembre 1950.

Le corps du quartier-maître de 1ère classe Joseph Guéna est  retrouvé le 11 octobre 1950 dans le havre de Geffosses, petit estuaire de la Manche, sur le territoire de la commune d’Anneville-sur-mer (50) puis inhumé au cimetière de Porspoder.

Josette, sa seconde fille, naît le 3 janvier 1951 … trois mois et demi après le décès de son papa.

Après avoir élevé seule, avec grandeur et dignité, ses deux filles, Joséphine s’en est allée rejoindre Joseph le 20 janvier 2015.

En 1951, Joseph Guéna est cité à l’Ordre de la Nation, à titre posthume, avec la mention suivante :

''Mort pour la France dans l’accomplissement de son devoir lors de la perte de la frégate météorologique "Laplace" en baie de la Fresnaye le 16 septembre 1950 ''.

Il était Quartier-maître de 1re classe.
Son unité : Laplace
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
Il est décédé le 16 septembre 1950.
Son corps repose au cimetière de Porspoder (29)
Son décès est inscrit à la commune de Landunvez (29)
Document portant la mention MPLF : acte de décès 1950/21

Laplace

laplace-11

La frégate météorologique Laplace, est une ancienne frégate américaine construite par le chantier « American Shipbuilding Co », mise en service au sein de l’US Navy en février 1944 sous le nom de USS Lorain (PF – 93), du nom de la ville de Lorain dans l’é...

Laplace
9428
Guéna
Landunvez
Finistère (29)
HF
NULL
Il a été décoré : Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
acte de décès 1950/21
D 11x15