Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Jean François Jaffrès

est né le 31 mars 1895 à Plouvorn (Finistère (29))

Jean François Jaffrès est le fils d'Olivier François et d'Anna Spagnol, son épouse. C'est le quatrième enfant vivant d'une fratrie composée d'abord de Joseph (1885-1886), puis de Francine (1886), de Laurent (1889), et de Joseph (1892). Après Jean François naîtront des jumelles (1897-1897), puis Marie Jeanne (1898-1899).
Lorsque naît Jean François, son père, qui a exercé successivement les professions de marin, perruquier, puis cultivateur, vient, avec son épouse, de créer un commerce au bourg de Plouvorn, un café-tabac-auberge, fréquenté par les agriculteurs et éleveurs de la commune. A l'étage, un atelier coiffure très apprécié de la même clientèle.

L'enfant n'a pas 5 ans lorsque son père décède accidentellement, en 1900.

Après avoir fréquenté l'école de la commune, il suit les traces paternelles, et apprend le métier de coiffeur.
Il le pratique jusqu'à son entrée dans la marine, où, encouragé par son frère Laurent, il s'engage comme apprenti-marin, le 8 janvier 1913, l'année de ses 18 ans.
Le 29 mars 1913, il embarque pour 6 mois sur le croiseur "D'Entrecasteaux", et est promu matelot de 2e classe, breveté électricien.
Après quelques mois au dépôt de Brest, il est inscrit, le 1er octobre 1913, au rôle de l'équipage du croiseur cuirassé "Léon-Gambetta".

Lorsque la guerre éclate, il n'a que 19 ans.
C'est un jeune homme charmant, à l'esprit vif, d'une grande gentillesse.

Quelques mois plus tard, la route du croiseur rencontre celle de l'U5.
Porté disparu, Jean François ne sera jamais retrouvé.
Il venait juste de fêter ses 20ans.

Il était Matelot de 2e classe.
Son unité : Léon Gambetta
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 14-18
Il est décédé le 27 avril 1915.
Porté disparu
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Léon Gambetta

835452gambetta0

Le "Léon Gambetta", construit à l'arsenal de Brest (29), était un navire d’une longueur de 146,50m, une largeur de 21,40 m au maître-bau, un tirant d’eau de 8,20 m, il avait un déplacement de 12600 tonnes. La propulsion était assurée par 3 machines à vapeur regroupant 28 chaudières qui assuraient une puissance de 28500 cv.

Le "Léon Gambetta...

Léon Gambetta
9430
Jaffrès
Plouvorn
Finistère (29)
HF
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 14-18
A 21x27