Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Prosper Louis Roiné

est né le 25 août 1892 à Sablé (sarthe (72))

Prosper Louis, fils d'Émile Prosper Roiné et d'Apolline Ernestine Boulière, passe son enfance à Sablé-sur-Sarthe puis exerce la profession de jardinier, comme son père, avant celle d'ajusteur. Sa mère disparue prématurément, c'est sa sœur aînée qui assure son éducation.
Passionné de musique, il aime chanter et compose même des chansons.
Aussi quand vient l'âge pour lui de servir sa patrie en 1913, il est affecté dans la marine et c'est naturellement qu'on le retrouve comme matelot clairon.

A la sortie de ses classes, il rallie l'aviso-torpilleur "Cassini" le 28 novembre 1913 puis le "Jules Ferry" le 1er janvier 1914. C'est à bord de ce croiseur-cuirassé qu'il commence à rédiger et à illustrer son carnet de chansons.

En août 1914 son bâtiment, chargé du blocus de l'Adriatique, évite de peu une torpille autrichienne et essuie plusieurs fois des tirs d'obus mais réussit à passer dans un champ de mines sous-marines.

Débarqué le 9 octobre 1914, Prosper sert au 5e dépôt. Envoyé comme bon nombre de ses camarades sur le front belge en mai 1915, c'est là, en tant que fusilier marin au "1er régiment de fusiliers marins", qu'il reçoit son baptême du feu dans les tranchées du côté de Nieuport, il combattra jusqu'au 9 décembre 1915. "J'ai déjà commencé à avoir de la chance : j'ai reçu de la terre sur moi,…/… Nous sommes éloignés que de 25 mètres des lignes ennemies" écrit-il à sa sœur aînée.

C'est le 1er juillet 1915 qu'il est promu matelot de 2e classe. Après un bref passage au 2e dépôt, il apprécie de retrouver la mer en embarquant sur le croiseur cuirassé "Montcalm" le 1er juin 1917.
Le voyage est long et peu attractif, c'est pourquoi il aspire à souffler un peu à terre, mais désigné d'office, la fatalité le fait embarquer sur le contre torpilleur "Bouclier" le 15 juillet 1917 à Cherbourg.

Il n'oublie jamais sa famille : "Je suis sur un petit bâtiment : mais constamment je serai en danger! J'espère m'en tirer". Plus tard, il confie à sa sœur : " Et pendant un long mois, sous la bise glaciale du Nord, il va falloir naviguer encore".

Le 8 décembre 1917 par une "nuit très noire ", entre Dieppe et Boulogne, alors que "Le Bouclier" attaque un sous-marin ennemi, une grenade sous-marine explose contre toute attente à bord du contre-torpilleur et fait sept victimes dont Prosper. Son commandant le lieutenant de vaisseau Richard dira de lui : "Roiné était un de mes hommes de confiance, un homme sûr entre tous, intelligent, dévoué, actif, toujours à son devoir".

Sur son carnet, le 4 décembre, la dernière chanson écrite par Prosper à bord du "Bouclier" s'intitule "Mon petit frère". Juste en dessous, sa sœur aînée a ajouté : "Mort au champ d'honneur le 8 décembre 1917" (cliquez ici pour voir son cahier de chansons).

Les funérailles des marins du "Bouclier" auront lieu à l'hôpital Saint Louis de Boulogne-sur-mer. Le corps de Prosper sera transféré dans sa ville natale de Sablé-sur-Sarthe où il repose dans le caveau familial.

Prosper est décoré de la médaille militaire à titre posthume par arrêté ministériel du 11 juillet 1919 (J.O du 14 juillet) et cité à l'ordre de la division : "marin plein d'ardeur et de dévouement, mort pour la France, le 8 décembre 1917, en exécutant un ordre".

Son histoire est largement relatée dans un livre rédigé en 1920 : "Le Livre d'Or des saboliens tombés au champ d'honneur dans la guerre 1914-1918".
Son nom figure également au monument aux morts de Sablé.

Il était Matelot de 2e classe.
Son unité : Bouclier
  • Médaille Militaire
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 08 décembre 1917.
Son corps repose au cimetière de Sablé sur Sarthe (72)
Son décès est inscrit à la commune de Sablé sur Sarthe (72)
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des hommes

Bouclier

Bouclier-OK

Ce contre-Ce contre-torpilleur de 800 t du type Casque, a été construit par les Chantiers Augustin Normand du Havre. Mis en chantier en 1909, à flot le 29 juin 1911, il a été mis en service en septembre 1911.

Ses principales caractéristiques étaient :

 800 t; 13500cv; 82 h
 76,3 X 7,6 X 2,9 m
 3 hélices sur machines à turbine; 4 chaudières; 34nds
 Armement : 2 canons de 100 mm + 4 canons de...

Bouclier
9476
Roiné
Sablé
sarthe (72)
HF
181052
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de la Division,Médaille Militaire
Acte de décès
G 11x11