Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Lucien Coadou

est né le 15 novembre 1920 à Trégastel (Côtes d'Armor (22))

Lucien Coadou est né le 15 novembre 1920 à Trégastel (Côtes d’Armor), de François Marie Auguste, marin de l'état et d’Anna Person, couturière.

Il est le cadet d’une fratrie composée de deux autres garçons et de deux filles : François, René, Anne et Marthe. Il passe son enfance au bourg de Trégastel petite commune du département des Côtes d’Armor, située entre Perros-Guirec et Pleumeur Bodou sur la côte de granite rose.

Après sa scolarité, il suit les traces de son frère aîné François. Il intègre la Marine nationale, en qualité de mousse, le 1er octobre 1936. Dans le cadre de sa formation militaire et maritime sur le bâtiment école "Armorique", il devient, successivement : apprenti marin, le 8 janvier 1937, date de son engagement volontaire au bureau de recrutement de Brest, matelot de 2e classe sans spécialité, le 1er juillet 1937.

Il obtient le brevet élémentaire de gabier le 1er janvier 1938, et rejoint à cette date le "2e dépôt" à Brest.

Il embarque à bord du cuirassé "Lorraine" du 26 janvier 1938 au 1er avril 1939. Après un retour de quelques mois au "2e dépôt" à Brest il est affecté, le 19 juillet 1939, sur le contre-torpilleur "Jaguar".

La seconde guerre mondiale éclate le 1er septembre 1939. Le nord de la France est rapidement envahie par les troupes allemandes.

En mai 1940 le "Jaguar", en compagnie des contre-torpilleurs "Chacal" et  "Léopard", a pour mission de transporter dans les trois ports du Nord, à savoir Dunkerque, Calais et Boulogne, le matériel et le personnel nécessaires, pour permettre une destruction éventuelle de ces ports, selon l’avancement de l’ennemi. Au cours de la traversée, le "Jaguar" est frappé par une torpille lancée par une vedette rapide (S23) des Schnelle-Boote et fait naufrage.

Lucien Coadou fait partie des rescapés de ce drame et est affecté à terre, à la maintenance des pièces de marine du fort Ouest de Dunkerque. Le 3 juin 1940, le fort est abandonné et les marins, dont Lucien Coadou, embarquent, dans le cadre de l’ "Opération Dynamo", sur l’Arraisonneur-Dragueur "Emile-Deschamps", dans le but de gagner Douvres, en Angleterre.

Le 4 juin, ce bâtiment saute sur une mine, à l’embouchure de la Tamise, près de Margate en Grande Bretagne.

Plusieurs marins dont Lucien, trouvent la mort dans ce deuxième naufrage.

La Croix de Guerre 1939-1945 avec Etoile de Vermeil lui est décernée, il est cité à l’ordre du Corps d’Armée "Tombé glorieusement pour la France à son poste de combat".

Sa famille va être très durement éprouvée durant la deuxième guerre mondiale.

Le 29 avril 1944, l'aviso "Tahure", torpillé par un sous-marin américain au nord-est du cap Varella sur les côtes de l’Annam (Viet Nam), coule entraînant dans sa perte une grande partie de l’équipage dont le quartier-maître de 1re classe gabier François Marie Coadou, frère aîné de Lucien.

René, son plus jeune frère, en poste à l’ "Unité marine Saïgon", est fait prisonnier par les japonais le 9 mars 1945 et interné jusqu’en septembre de la même année. Gravement blessé, rapatrié en février 1946, il ne se remettra jamais de la mort de ses frères, ni de ses terribles conditions d’internement. Brisé, dépressif, il décède en novembre 1980 à l’âge de 57 ans.

La douleur de la famille est immense après tant de drames. François Marie, le père, décède en novembre 1958, Anna, la mère, en décembre 1969 sans s’être jamais remis de la mort de leurs deux fils, François et Lucien, ni de voir René sombrer dans la déchéance. Les deux filles, Anne et Marthe, en conserveront également une grande tristesse.

Il était Matelot de 2e classe.
Son unité : Jaguar
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
Il est décédé le 04 juin 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Trégastel (22)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Jaguar

150

Le Jaguar était un contre-torpilleur de 2400 tonnes construit par l’Arsenal maritime de Lorient et mis en service en novembre 1926. En 1940, il fait partie de la Deuxième Division de contre-torpilleurs, en compagnie des contre-torpilleurs de même classe Chacal et Léopard.

En mai 1940, les Allemands ont envahi les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg. Depuis le 20 mai, ils sont à Abbeville. Le 22 mai, ces trois...

Jaguar
9535
Coadou
Trégastel
Côtes d'Armor (22)
HF
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
Acte de décès par jugement tribunal de Cherbourg 1943/5
B 15x21