Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Aimé Marie Le Gall

est né le 01 août 1913 à Plouguin (Finistère (29))

Aimé Marie Le Gall naît le 1er août 1913 à Plouguin, commune du pays des abers traversée du sud au nord par la rivière le Garo. Il est le fils de Gabriel Marie et de Marie Jeanne Jaouen, agriculteurs.

Il passe son enfance dans l’exploitation agricole familiale située au lieu-dit Kerguidonou, en compagnie de ses neuf frères et sœurs : Augustine, Rose, Joseph, Jean, Yves, Jean-Marie, Louise, François et Germaine.

Il suit sa scolarité à l’école de Ploudalmézeau, située à près de cinq kilomètres de son domicile.

Après avoir exercé la profession d’agriculteur, Aimé s’engage dans la Marine nationale le 14 mars 1932 pour une durée initiale de trois ans (matricule : 797 B 32) et est incorporé au "2e Dépôt" de Brest.

Dès le 26 mars suivant, il embarque sur le cuirassé "Courbet" où les rudiments de la spécialité de canonnier lui sont enseignés durant six mois.

A l’issue de ce cours, nommé à la distinction de 2e classe dans le grade de matelot et titulaire du brevet élémentaire de canonnier, il choisit de gagner le monde des sous-mariniers et rallie le sous-marin "Achille" du "Centre des sous-marins de Brest".

En octobre 1933, il rejoint les forces de surface et embarque sur le croiseur léger "Duguay-Trouin" où il est nommé matelot de 1re classe et neuf mois plus tard quartier-maître de 2e classe, sur le cuirassé "Provence" en octobre 1934.

Il sert à partir de septembre 1935 à bord du croiseur-école "Jeanne d’Arc", commandé par le capitaine de vaisseau Lathan. Il effectue deux campagnes d’application et devient "chouf" (argot maritime pour désigner un quartier-maître de 1re classe).

A l’issue d’un congé de fin de campagne, il est muté sur le croiseur "Jean de Vienne" pour dix mois.

Le 2 août 1938, Aimé épouse Marie Renée Perrine Kerros à Ploudalmézeau. De leur union, naîtront deux enfants : Joseph Aimé Marie en mai 1943 et Jeanine Marie en janvier 1947.

En octobre 1938, il embarque sur le croiseur "Emile Bertin" à bord duquel il effectue la campagne de Norvège avec la Home Fleet britannique. Il y est promu, le 1er janvier 1940, au grade de second maître, premier grade du corps des officiers mariniers. C’est à bord de cette unité qu’une partie de l’or de la Banque de France est embarquée à Brest le 10 juin 1940 et, après une escale à Halifax (Canada), débarquée à Fort-de-France. En raison du blocus de l’île  par des navires anglais et américains, le croiseur reste au mouillage dans le port martiniquais.

De retour en métropole en mars 1942, il est désigné sur le cuirassé "Strasbourg", rescapé de l’opération "Catapult" à Mers el-Kébir (Algérie) mais qui est sabordé dans le port de Toulon le 27 novembre 1942.

A l’issue d’un congé d’armistice, Aimé rejoint pour quelques mois la "Direction du port de Toulon" puis le "Bataillon des marins pompiers de Toulon".

Il sert ensuite durant trois ans, d’avril 1945 à mai 1948, à bord de l’escorteur "Marocain". Il y est promu au grade de second maître de 1re classe en janvier 1946 et admis dans le corps des officiers mariniers de carrière en mars 1947.

Après une affectation au "Centre de formation maritime de Mimizan", il rejoint la "Base navale d’Haiphong" au Vietnam au début de l’été 1950. La Médaille Militaire lui est conférée en novembre 1950 et c’est dans le port du Tonkin qu’il reçoit la plus haute distinction militaire française destinée aux sous-officiers et aux soldats.

Rapatrié en métropole en juin 1952, Aimé décède à son domicile à Ploudalmézeau le 7 juillet 1952 des suites de dysenterie amibienne, syndrome de carence avec oedèmes généralisés, complications pleuro-pulmonaires et rénales.

Il n’a jamais appris sa promotion au grade de maître pour compter du 1er juillet 1952.

Après le décès d’Aimé, son épouse est restée élever seule ses deux enfants à Ploudalmézeau. Vivant en dernier lieu à la maison de retraite de la commune, elle s’en est allée le rejoindre en 2013.

Il était Maître.
Son unité : Base Navale Haiphong
  • Médaille Militaire
Il est décédé le 06 juillet 1952.
Son corps repose au cimetière de Ploudalmézeau (29)
Son décès est inscrit à la commune de Ploudalmézeau (29)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Base Navale Haiphong

Base-Haiphong-70

Haiphong est une ville portuaire importante du golfe du Tonkin en mer de Chine. Après la conquête française, elle était devenue une importante

Base Navale Haiphong
9585
Le Gall
Plouguin
Finistère (29)
HF
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire
acte de décès 1952/37
C 12x17