Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France

Australien - Croiseur auxiliaire

paquebot-Australien
1889

Torpillé le19 juillet 1918 par UC-54 – 64 victimes

Quatre paquebots destinés à la ligne d’Australie, Australien, Polynésien, Armand Béhic et Ville de La Ciotat avaient été construits à La Ciotat sur des plans de Risbec. A l’origine gréés en 3 mâts barque, ils recevront 3 mâts à pible qu’ils conserveront. Ils étaient pourvus d’installations pour être transformés en croiseurs auxiliaires avec 8 canons de 140mm et 10 canons revolvers. L’Australien fut lancé le 26 mai 1889.

Caractéristiques :

Longueur : 147/152,54 m – largeur : 15,08 m – tirant d’eau : 7,75 m - jauge brute : 6570 tx – port en lourd : 4200 t – déplacement 10300 t – mâts pourvus de grues-ascenseurs très silencieux – propulsion : une machine alternative qui sera transformée en 1894 – 12 chaudières Bellevile à 16 k – 7500 cv à 82 t/mn – vitesse aux essais 17,5 nds.

L’équipage comprenait 170 marins dont 13 à l’état-major. Les installations de l’Australien étaient conçues pour accueillir 172 passagers en 1ere classe, 71 en 2nde classe et 109 en 3eme classe, il y avait en plus 234 couchettes démontables en entrepont. Le paquebot était muni d’un canot insubmersible de 8,50 m à vapeur, système à pilon avec chaudière surmontée d’un bouilleur de construction « Mouraille » à Toulon.

Le 3 mars 1890 l’Australien inaugure la ligne d’Australie, avec départ de Marseille. Il sera d’ailleurs avarié lors de ce premier voyage, les 4 pales de l’hélice sont déformées en passant le canal de Suez. Après réparation de 2 pales à Sydney il reviendra à Marseille à 12 nœuds ayant eu à subir une autre avarie moteur.

Le 3 juillet 1895, l’Australien appareille de Marseille avec à son bord un illustre passager : Paul Gauguin qui se rend aux îles Marquises dont il ne reviendra plus. En 1914 les 4 grands paquebots des Messageries sont réquisitionnés pour les services postaux, seul l’Armand Béhic reprendra du service après la guerre, les 3 autres ayant coulé. En avril 1915 l’Australien participe à la campagne des Dardanelles en évacuant les blessés. En 1916 il transporte les troupes serbes de Corfou à Salonique. Le 19 juillet 1918, au cours d’un voyage de ravitaillement de Marseille à Port Saïd en convoi, escorté par un sloop anglais et 4 destroyers japonais, il est torpillé par le sous-marin allemand UC-54. L’Australien prend feu et coule le matin suivant à 6h30 après avoir flotté pendant 13 heures.

Ce drame va coûter la vie à 19 marins de l’équipage : Louis Carrot, Pierre Rodriguez, Tran Qué, Pierre Boyer, François Coquillard, Philippe Dragoni, Vincent Feillet, Justin Garon, François Gianelli, Marie Guillou, Vincent Léoni, Antoine Lliteras, Henri Moga, Jean-Baptiste Montaldi, Etienne Raynaud, Victor Sallou, Dominique Thiers, Lucien Ganazi, François Sylvan. Par ailleurs 45 passagers trouveront également la mort dans le naufrage.

Sources :

 

Source : « Historique des Messageries Maritimes »
du commandant Lanfant

Photo : messageries-maritimes.

Croiseur auxiliaire
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner