Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Robert Antoine Legras

est né le 24 septembre 1922 à Varades (Loire-Atlantique (44))

 

Fils de Alexandre, ouvrier boulanger et de Jeanne Marguerite Godard, Robert Legras naît le 24 septembre 1922 au domicile familial situé au bourg de Varades Loire Atlantique (44).

Robert s’engage pour 5 ans dans la Marine nationale le 1er avril 1938 (matricule : 373 L 38) et commence immédiatement sa formation de spécialité à "l'Ecole des apprentis marins" située à Brest.

A l'issue de cette formation maritime, il rejoint avec quelques 600 autres camarades le cuirassé "Courbet" pour y apprendre sa spécialité de canonnier. En effet, ce bâtiment imposant de 23400 tonnes et de 30000 chevaux est en disponibilité à cette époque car il a été mis en service en 1913 et il est affecté depuis 1921 à l'école de canonnage.

Pendant cette formation, Robert effectue un cours passage de deux mois sur un  bâtiment beaucoup plus modeste, le remorqueur à vapeur de 600 chevaux "Corse". Celui-ci lui permet ainsi de parfaire sa formation dans un  autre contexte car l'équipage réduit nécessite une grande polyvalence de chacun.

Robert quitte le cuirassé "Courbet" le 11 novembre 1939  après l'obtention de son brevet de spécialité.

La guerre a été déclarée et Robert est mis en disponibilité au "2e Dépôt" à Brest jusqu'au 1er août 1940.  

Puis il est muté à "l'Unité Marine d'Oran" en Algérie, juste après l'attaque de Mers-el-Kébir qui a eu lieu un mois avant. Il y reste jusqu'en février 1941et bénéficie à cette occasion d'une formation de sous-marinier car il embarque sur le sous-marin de grande patrouille "Souffleur" le 2 février 1941.

Le sous-marin "Souffleur" effectue de nombreuses sorties loin de sa base et il est en méditerranée, au large de Beyrouth, lorsqu'il est torpillé le 25 juin 1941 par le sous-marin anglais "Parthian" à l'occasion de la campagne de Syrie (opération Exporter) qui vit l'invasion par les alliés de la Syrie et du Liban alors contrôlés par le gouvernement Français.

Robert Legras est le premier des enfants de la famille à perdre la vie dans un contexte de guerre.

En effet, celle-ci est constituée de six frères et deux sœurs. L'un des frères de Robert, Pierre, est décédé à l'âge de 20 ans alors qu'il était prisonnier STO en Allemagne en 1945 et un autre de ses frères, Gérard, a été tué en 1954 en tant que parachutiste en Indochine, juste avant l'attaque de Diên Biên Phu.

Parmi les récompenses et décorations, Robert Legras a reçu la médaille militaire à titre posthume (J.O. du 23/02/52) et la croix de guerre 39-45 avec étoile d'argent pour "avoir participé à de nombreuses opérations de guerre".

Il a été déclaré "Mort pour la France", mention transcrite sur avis de décès de la mairie des Rosiers-sur-Loire en date du 16/05/1952.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de la commune de Les Rosiers-sur-Loire (49) et sur le monument commémoratif aux sous-mariniers de Toulon.

Il était Matelot canonnier.
Son unité : Souffleur
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 25 juin 1941.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Roziers sur Loire (49)
Document portant la mention MPLF : Etat signalétique et des services

Souffleur

76

Sous-marin construit en 1926, il opère en Tunisie, aux Canaries puis au levant où il est coulé par le HMS Parthian le 25 juin 1941. Le Souffleur était en plein jour occupé à recharger ses batteries en surface devant Khaldé, selon son habitude. Le Parthian l'aperçut entre Beyrouth et Damour, il n'eut aucun mal à s'approcher, il tira 3 torpilles, 2 furent perdues à la côte, la 3e toucha le Souffleur à l'aplomb du kiosque, le sous-marin coula ent...

Souffleur
9201
Legras
Varades
Loire-Atlantique (44)
HG
180052
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de la Division,Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Médaille Militaire
Acte de naissance 1922/23
A 21x27