Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Joseph François Marie Floch

est né le 06 novembre 1911 à Brest (Saint Pierre Quilbignon) (Finistère (29))

Fils de François Marie et de Catherine Cavalec, Joseph naît le 6 novembre 1911 à Saint-Pierre Quilbignon, commune aujourd’hui rattachée à celle de Brest.

Il épouse Marie Yvonne Kerjean le 28 janvier 1935 et sont domiciliés, en dernier lieu, 15 bis chemin de la Louvière à Toulon (83).

Joseph s’engage dans la Marine Nationale le 3 octobre 1927, et est incorporé sur le bâtiment-école « Armorique » en qualité d’élève maistrancier.
Après sa formation générale, il est affecté successivement, sur le cuirassé « Condorcet », sur le cuirassé « Provence », sur le bâtiment atelier « Vulcain", à la 7e escadrille de sous-marins, au 2e dépôt de Brest, à la 3e escadrille de sous-marins, sur le torpilleur « Tramontane », sur le cuirassé « Paris » (cours du brevet supérieur, 1er avril 1934), sur le contre-torpilleur « Bison », sur le torpilleur « Cyclone », sur le porte-avions « Béarn », au centre des sous-marins de Bizerte, au centre de formation des indigènes de Bizerte, puis au centre des sous-marins de Bizerte (16 février 1941).

Le maître électricien Joseph Floch disparaît à bord du sous-marin "Souffleur" le 25 juin 1941 torpillé, entre le Ras Damour et le Ras Beyrouth, par le sous-marin anglais "Parthian".

L'association recherche la famille ou toute personne susceptible de fournir des informations (lettres, photos...) concernant ce marin.

Il était Maître électricien.
Son unité : Souffleur
  • Médaille Militaire
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 25 juin 1941.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Toulon (Var)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès (transcription)

Souffleur

76

Sous-marin construit en 1926, il opère en Tunisie, aux Canaries puis au levant où il est coulé par le HMS Parthian le 25 juin 1941. Le Souffleur était en plein jour occupé à recharger ses batteries en surface devant Khaldé, selon son habitude. Le Parthian l'aperçut entre Beyrouth et Damour, il n'eut aucun mal à s'approcher, il tira 3 torpilles, 2 furent perdues à la côte, la 3e toucha le Souffleur à l'aplomb du kiosque, le sous-marin coula ent...

Souffleur
9063
Floch
Brest (Saint Pierre Quilbignon)
Finistère (29)
Aucune
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire,Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Citation à l'Ordre de la Division
Acte ded écès 1942/146