Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean Baptiste Folini

est né le 03 novembre 1891 à Moïta (Haute Corse (20))

Jean Baptiste Folini voit le jour au foyer de Jean Charles, officier d'infanterie de Marine, et d'Angèle Toussaint, domiciliés au Grand Quartier Général à Toulouse (31).

Il exerce le métier de comptable avant de s'engager le 17 septembre 1909, dans la Marine nationale à Toulon, pour une durée de 5 ans en qualité d'apprenti marin.

Après quelques mois passés au 5e dépôt, il est affecté successivement sur les cuirassés "Brennus" le 1er octobre et "Marceau" le 1er mars de l'année suivante. Il revient au 5e dépôt de Toulon le 14 août 1910, date à laquelle il est promu matelot de 2e classe, puis embarque sur  deux autres cuirassés, le "Suffren" le 1er septembre 1910, et le "Vergniaud" le 9 novembre 1911.

Matelot de 1re classe breveté, le 1er juillet 1911,  il est muté sur le cuirassé "Diderot" le 5 août 1912. Promu quartier-maître  le 29 septembre, il servira à bord de cette dernière unité navigante pendant près de trois ans et demi avant de s'orienter vers l'aéronautique navale.

Du 14 juillet 1916 au 27 avril  1917, il est affecté  au centre d'aéronautique du Havre, puis au centre d'aviation d'Aubagne.

De retour au Havre en 1917, c'est au centre d'aéronautique qu'il sera promu second maître le 1er octobre.

Il décède le 20 février 1918 au cours d'un accident de dirigeable dans les circonstances ci-dessous évoquées : "Trompé par un banc de brume, le dirigeable VA.3 du CAM du Havre percute une falaise à Sainte-Adresse (Seine-Inférieure), près du cap de La Hève. Les trois membres de l'équipage, l' EV auxiliaire Charles, Authime Fleury pilote et commandant, le SM électricien radio de dirigeable Jean-Baptiste Folini et le QM mécanicien de dirigeable Eugène, Etienne, Louis, Ambroise Julien, périssent dans l'accident": (source livre Aéronautique Navale de Lucien Morareau).

Par arrêté ministériel du 10 juillet 1919, Jean Baptiste Folini est décoré de la médaille militaire à titre posthume et obtient une citation avec la mention suivante : "Courageux et dévoué serviteur d'un sang-froid à toute épreuve. Nombreuses heures de patrouille aérienne contre les sous-marins ennemis. Mort au cours d'une patrouille aérienne le 20 février 1918".

Il était Second-maître radiotélégraphiste.
Son unité : Centre aéronaval du Havre
  • Médaille Militaire
  • Citation à l'Ordre de l'Armée
Il est décédé le 20 février 1918.
Son décès est inscrit à la commune de Moïta
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Centre aéronaval du Havre

Centre aéronaval du Havre
9129
Folini
Moïta
Haute Corse (20)
CF
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire,Citation à l'Ordre de l'Armée
Acte de décès du 21/02/1918
D 11x15