Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jacques François Guillaume Colin

est né le 30 juillet 1889 à Pont-Croix (Finistère (29))

Il est le fils de Jacques Sébastien Colin et d'Aline Anna Marie Olivier, son épouse. Jacques passe son enfance à Pont-Croix, où ses parents exercent la profession de cultivateurs au hameau de Keridreuff. Après le décès de son père, sa mère exerce la profession de commerçant à Pont-Croix dans la Grand-Rue. Elle se remarie en 1895 avec Corentin Marie Boutier. De ce second mariage naissent François et deux sœurs.

A 18 ans, étudiant, Jacques s'engage dans la Marine nationale. Il est incorporé le 14 septembre 1907 au "2e Dépôt des équipages de la Flotte" à Brest comme apprenti marin. A l'issue d'une formation maritime et militaire il suit le cours de la spécialité de fourrier à Brest. Promu matelot de 2e classe breveté fourrier, il est affecté en avril 1908 à la "Direction des mouvements du port de Lorient". En août 1909, il est affecté à la "2e Flottille des torpilleurs de l'Océan" à Lorient. En mai 1912, promu quartier-maître, il embarque à Toulon sur le cuirassé "Patrie" de la 1re Division de cuirassés de la 2e Escadre. A la fin de son engagement en septembre 1912, Jacques est placé en congé et versé dans la réserve d'Armée de mer. Il se rejoint sa famille à Pont-Croix.

A la déclaration de guerre contre l'Allemagne, en août 1914, Jacques rejoint son affectation dans la réserve au "2e Dépôt des équipages de la Flotte" à Brest où il apprend qu'il doit rejoindre le "2e Régiment de fusiliers marins" en cours de constitution au sein d'une Brigade de fusiliers marins. Après avoir assisté la police nationale de la capitale à Paris, les deux régiments de fusiliers marins vont combattre en Belgique pour protéger la retraite de l'armée du royaume de Belgique. Jacques est blessé au bras lors des combats à Melle du 9 octobre 1914. Les unités de fusiliers marins et les forces belges se replient sur le fleuve Yser, et stoppent héroïquement lors des combats d'octobre et novembre 1914, l'avancée des Forces allemandes dans le secteur de Dixmude. Lors d'un repos dans le secteur de Dunkerque, les régiments de la "Brigade de fusiliers marins" sont reformés et les effectifs sont reconstitués. La brigade est de nouveau engagée en décembre 1914 à la Bataille de l'Yser dans le secteur de Langemark, situé entre Dixmude et Ypres, à Bixschoote, Steenstraat et Zuidschoote.

En janvier 1915, la brigade est à nouveau réorganisée dans le secteur de Dunkerque. La brigade est ensuite affectée au groupement de Nieuport, avec pour mission de défendre le secteur allant de la mer à Saint-Georges. Dans les mois qui suivent les fusiliers marins tiennent des positions le long du fleuve Yser entre Nieuport et Ypres.

Avec le début de la guerre sous-marine, le besoin en hommes pour armer les bâtiments se fait de plus en plus pressant. En décembre 1915, la "Brigade de fusiliers marins" est dissoute, mais la Marine nationale conserve sur le front, un "Bataillon de fusiliers marins", intégré au 1er Corps d’Armée.  Le 12 janvier 1916 Jacques reçoit sa première distinction avec une citation à l'ordre du régiment : "A la brigade depuis le début. Courageux ayant beaucoup de sang-froid. Blessé à Melle le 9 août 1914 est revenu à la brigade."

 Il est promu second maître le 1er janvier 1917.

Maintenu jusqu’en juin 1917 dans le secteur de Nieuport le "1er Corps d’Armée" attaque en direction de l’Est la charnière de la ligne Hindenburg. Le bataillon prend part alors aux combats de Langewaede. Le 29 janvier 1918, Jacques est tué à l'ouvrage-ouest de Dunkerque des suites de blessures par éclatement de bombes.

Son nom est inscrit au monument aux morts de la commune de Pont-Croix (29).

Il était Second maître.
Son unité : Fusiliers marins 1914-1918 – Bataille de l'Yser
  • Croix de Guerre 14-18 avec étoile (s)
  • Médaille commémorative de la Grande Guerre
  • Citation à l'Ordre du Régiment
Il est décédé le 29 janvier 1918.
Son corps repose au cimetière de Pont-Croix (29)
Son décès est inscrit à la commune de Dunkerque
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Fusiliers marins 1914-1918 – Bataille de l'Yser

Yser

Fusiliers marins 1914-1918 – Bataille de l'Yser

 

Après avoir combattu à Melle, près de Gand, pour protéger la retraite de l'armée du royaume de Belgique, puis avoir stoppé héroïquement les Allemands dans le secteur de Dixmude en octobre et novembre 1914, les régiments de la "Brigade de fusiliers marins" sont mis au repos dans le secteur...

Fusiliers marins 1914-1918 – Bataille de l'Yser
184332
Colin
Pont-Croix
Finistère (29)
HE
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre du Régiment,Croix de Guerre 14-18 avec étoile (s),Médaille commémorative de la Grande Guerre
Pont-Croix 1918/n°15
C 12x17