Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Paul Alexandre Campion

est né le 04 mars 1908 à Ouessant (Finistère (29))

Paul Alexandre voit le jour au foyer de Mathieu Alexandre, marin pêcheur sur le "Paul Jean", et de Marie Jeanne Le Sin, agricultrice, domiciliés à l’île d’Ouessant, (Enez Eusa en breton). Ouessant est une île de la mer celtique, situé à l’ouest de la partie continentale de la Bretagne.

Paul passe son enfance sur l’île au lieu-dit "Kernic" où il fréquente l’école primaire Saint Michel.

A 18 ans, le 1er septembre 1926, Paul est recruté à sa demande au "2e Dépôt des équipages de la flotte" à Brest, comme matelot de 2e classe sans spécialité, et signe un engagement de 3 ans.

Il embarque sur le navire-école "Condorcet" après des classes de courte durée, il est promu matelot de 3e classe spécialité timonier le 1er avril 1927, et embarque sur le cuirassé "Diderot".

Promu quartier-maître le 1er août 1927, il est muté à la "Flottille du 2e arrondissement" avant de servir à bord du porte-avions "Béarn", qui est en pleine transformation depuis 1920. Le "Béarn" était à l’origine un cuirassé de la classe "Normandie", mis sur cale en 1914. Mais sa construction est arrêtée en cause de la guerre. Après un chantier de plusieurs années, il effectue sa première traversée en méditerranée en avril 1928.

En décembre 1928, Paul rejoint le "Centre d’Aviation Maritime" (CAM) de Rochefort (17), et obtient son certificat d’arrimeur d’aéronautique. Très motivé, il se destine au métier de pilote de l’aéronavale. Avant de rejoindre le "CAM" d’Hourtin, il signe un engagement de 3 ans le 1er juillet 1929.

Il épouse Marie Vaillant le 30 octobre 1929 à Ouessant où sa famille va résider. Ses 6 enfants vont naître sur cette ile.

Paul obtient son certificat de pilote le 23 octobre 1929, rejoint le "CAM" de Karouba (Maroc) pour une durée de 3 ans. Il est promu second-maître le 1er avril 1932 et admis au cadre de maistrance le 1er juillet 1932, il a tout juste 24 ans.

En mars 1933, Paul est désigné pour le "Centre d’Instruction de l’Aviation Maritime" (CIAM) d’Hourtin (40), puis en juillet de la même année, il embarque pour 30 mois sur le croiseur "Tourville" qui navigue en méditerranée. Ce croiseur est doté de 2 hydravions.

Escales diverses et entraînements s’enchaînent jusqu’en juillet 1936. Il est promu maître le 1er janvier 1936 et décoré de la Médaille militaire.

Pendant 13 mois, il embarque sur le croiseur "Colbert" qui patrouille sur les côtes d’Espagne par suite de la guerre civile.

Le 2 février 1937, il revient pour deux mois à la "Base Aviation Maritime" d’Hourtin (40) avant d’être nommé à la "Base Pilote d’Hydravion" de Berre (13) pour 37 mois.

Affecté le 10 juin 1940 à "l’Unité marine des Antilles", à "l’Escadrille 17 S" basée à Fort de France (Martinique), Paul est victime d’un accident.

 Le 20 mars 1941, après avoir décollé de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et en faisant un circuit pour permettre à son sectionnaire de le rejoindre, un Loire 130C (n°20-17S6) basée à Fort-de-France (Martinique), pique brutalement et percute la mer. Le pilote, le Maitre Paul Alexandre Campion et son passager le RP Yvon, aumônier de la Marine aux Antilles, sont tués. Les deux autres occupants de l’appareil sont gravement blessés mais survivent à l’accident.

(Source : Mémorial de l’Aéronautique Navale de Lucien Morareau)

Son épouse a élevé seule ses 6 enfants tous en bas âge au moment de la disparition de Paul Alexandre : Paul Marie 10 ans, Marie Madeleine 9 ans, Anne Marguerite 7 ans, Michel 6 ans, Anne Marie Josette 2 ans et Martin né le 20 janvier 1941, deux mois avant le décès de son père.

Paul Alexandre Campion est fait Chevalier de la légion d’honneur à titre posthume le 21 juin 1951.

Son corps repose au cimetière d’Ouessant (Finistère).

Son nom est inscrit au monument aux morts d'Ouessant et au Mémorial de l’aéronautique navale de Crozon (29).

Il était Maître.
Son unité : Escadrille 17S
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Médaille Militaire
Il est décédé le 20 mars 1941.
Son corps repose au cimetière de Ouessant (29)
Son décès est inscrit à la commune de Ouessant (29)
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Escadrille 17S

Escadrille 17S
184354
Campion
Ouessant
Finistère (29)
HE
NULL
Il a été décoré : Légion d'Honneur (chev.),Médaille Militaire
Etat signalétique et des services
C 12x17