Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Michel Louis Paul Le Ferran

est né le 04 septembre 1930 à Lorient (Morbihan (56))

Michel est le fils de Paul Emmanuel Jean Le Ferran et de Germaine Marie Le Lan, son épouse. Il est l'ainé d'une fratrie de trois enfants, deux garçons et une fille.

A 16 ans, Michel entre à "l'École des apprentis mécaniciens de Toulon". Le 1er janvier 1947, il signe un engagement dans la Marine nationale. A l'issue de sa formation en septembre 1948, il est nommé matelot mécanicien de 2e classe. Il embarque à Toulon sur le patrouilleur "Mameluck", de type PC - 461, ex bâtiment de l'US Navy transféré à la marine française. En octobre de la même année il rejoint l'arsenal de Sidi-Abdallah, à Bizerte en Tunisie pour embarquer sur le remorqueur "Filao" de la "Direction du port".

Fin 1950, à peine de retour en métropole, il est désigné pour prendre part à la campagne de guerre en Indochine. A bord du paquebot "Pasteur", transformé en transport de troupe, il rejoint Saïgon en janvier 1951 où il intègre Marine Indochine et plus particulièrement la "Force amphibie d'Indochine sud" qui a pour mission de transporter des unités d'infanterie sur les théâtres d'opérations et d'effectuer les patrouilles sur les voies navigables de la région.

En février 1951, il embarque sur le "LCM 54" de la série des engins de débarquement type Landing Craft Mechanized, assemblés à l'arsenal de Saïgon à partir de tronçons fabriqués à Manille aux Philippines. Les LCM 54 et 55 sont basés sur le fleuve Mékong, près de la Plaine des Joncs en Cochinchine. En avril 1951 Michel est promu quartier-maître mécanicien.

Le 20 août 1951, l'engin "LCM 54", commandé par l'enseigne de vaisseau Gardiès, subit une première attaque au bazooka au Marché 17 causant deux morts parmi les passagers transportés. En septembre 1951, les engins de la flottille prennent part à la grande opération "Croisade" qui se déroule dans la province de Tra Vinh près du village de Ba Dong à l'embouchure du fleuve Mékong antérieur. Le 10 septembre le "LCM 54", qui transporte une compagnie de troupes d'infanterie, emprunte le Rach Sâu ; il heurte une mine et sombre rapidement causant la mort de 70 hommes et faisant 60 blessés. Michel Le Ferran est porté disparu. Il a été tué lors de la destruction de l'engin.

Il est cité à l'ordre de l'Armée de mer en ces termes : "Jeune Quartier-maître de 2e classe de grande valeur professionnelle. A fait preuve des plus belles qualités d'initiative et de sang-froid au cours des nombreuses missions effectuées sur des engins d'assaut. A trouvé la mort à son poste de combat le 10 septembre 1951, au cours d'une importante opération dans la région de Badong, lors de l'explosion d'une mine marine qui provoqua la perte de son bâtiment.."

Il était Quartier-maître de 2e classe.
Son unité : Flottilles amphibies d'Indochine - 1945-1954
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre TOE avec palme
  • Médaille Coloniale - Extrême-orient
  • Citation à l'Ordre de l'Armée
Il est décédé le 10 septembre 1951.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Lorient
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Flottilles amphibies d'Indochine - 1945-1954

Ok-Flottille-Amphibie-Indochine-Nord

1 - Historique

La "Brigade Marine d'Extrême-Orient" (BMEO) est constituée en décembre 1944 à Arcachon sous le commandement du capitaine de vaisseau Killian. Elle est envoyée en Indochine, avec des compagnies de fusiliers marins, plusieurs flottilles fluviales et des commandos parachutistes de l'aéronautique navale. La France est de retour dans cette régi...

Flottilles amphibies d'Indochine - 1945-1954
184373
Le Ferran
Lorient
Morbihan (56)
HE
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée,Croix de Guerre TOE avec palme,Médaille Coloniale - Extrême-orient,Médaille Militaire
Acte de décès 1952/261
C 12x17