Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Yves Le Caër

est né le 01 février 1922 à Plouha (Côtes-d'Armor (22))

Venu au monde au hameau de Kerjean niché entre la pointe de Plouha à deux pas du petit port de Gwin-Zégal. Historiquement c'est la limite nord entre les langues bretonne et gallo. A Plouha on parle breton. La commune possède les plus hautes falaises de Bretagne, 104 mètres au-dessus du niveau de la mer. Son littoral est longé par 14 kilomètres de sentiers côtiers. Gwin-Zégal est un petit port parsemé de troncs d'arbres jaillissant hors de l'eau, des ducs d'Albe. Cette ancienne forme de mouillage est l'un des derniers en son genre. Elle est encore utilisée actuellement : les bateaux viennent s'amarrer aux troncs à l'aide de cordes et de chaînes. Son patrimoine architectural ne manque pas d'intérêt, notamment avec ses sept chapelles dont la célèbre chapelle Notre-Dame de Kermaria an Isquit qui conserve une architecture remarquable et surtout sa peinture du 15e siècle "la danse macabre" réputée dans toute l'Europe.

Son père Yves Marie, 35 ans, est cultivateur, sa mère Marie-Joseph Bonniord, 34 ans, est mère au foyer. Yves est le 4e dans la fratrie de 9 enfants. Ses frères et sœurs, Marguerite, François, Yvonne, Pierre, Thérèse, René, Michel et Monique, sont nés entre 1912 et 1932. Tous les garçons de la fratrie navigueront pour la marine marchande. Pierre, son frère plus jeune de 18 mois, croisa Yves à Marseille, dernier membre de la famille à l'avoir vu avant le naufrage du  cargo "Casamance".

L'enfance d'Yves fut rythmée par la mer, son éducation à l'école des frères et les travaux des champs.

La carrière professionnelle d'Yves commence très jeune, il embarque comme mousse à Dunkerque le 1er février 1938 le jour de ses 16 ans sur le cargo "Strabon" de la compagnie Fabre sur lequel il apprend son métier de marin. Il passe novice le 20 octobre 1938. Il débarque à Oran le 24 novembre 1939 et rejoint le navire marchand le "Myson", de la Compagnie de Navigation d'Orbigny de la Rochelle comme matelot, il a 17 ans. Ce bateau arrive à Falmouth le 20 juin 1940 venant de Rio de Janeiro via Dakar, avec une cargaison de café et de bois. Il devait se rendre au Havre mais ce port est occupé par les Allemands. Les Britanniques ayant intercepté les ordres de sabotage émanant de Vichy, la situation des marins de commerce est confuse. Yves choisit de rejoindre sa terre natale, la France.

Le "Myson", saisi par les Anglais à Falmouth le 17 juillet 1940, est versé au Ministère des Transports de la Guerre. Vingt hommes d'équipage rejoignent les F.N.F.L.

Yves embarque au Havre le 14 juillet 1940 sur le navire marchand "Casamance", de la Compagnie des Chargeurs Réunis. Cette même année, il s'engage dans les Forces Françaises Libres (F.F.L) le 23 juillet 1940. Le "Casamance" est saisi par les Britanniques à l'Armistice à Southampton. Il est armé sous les ordres de la F.N.L.F depuis le 20 juillet.

Le 17 février 1941, venant d'Afrique, il fait retour sur Glasgow puis Hull. Par une mer déchainée, la faible puissance des machines ne pouvant compenser la dérive, le navire s'échoue au large de Skinningrove (Yoskshire Grande Bretagne) dans des conditions pénibles. Il fait 10°C en dessous de zéro. Les deux chaloupes sont mises à la mer, l'une d'elle chavire avec le commandant Brias et 10 membres d'équipage, 7 hommes dont le commandant sont noyés.

Yves Le Caër est une des victimes de ce naufrage, il venait d'avoir 19 ans.

Le corps d'Yves est retrouvé, dans un premier temps il est inhumé au cimetière de Whitby (Angleterre) tombe n° 8386. Il repose aujourd'hui au cimetière de Plouha (22).

Il était célibataire.

Son nom figure sur le monument aux morts de sa commune natale. et sur celui de Paimpol (22).

Il était Matelot.
Son unité : Casamance
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 17 février 1941.
Son corps repose au cimetière de Plouha (22)
Son décès est inscrit à la commune de Plouha (22)
Document portant la mention MPLF : Transcription de décès

Casamance

137

La marine marchande de la France Libre a été crée au début du mois de juillet 1940 par l'ordre n° 1 de l'amiral Muselier, après que cette question ait été étudiée au cours des réunions de Gaulle-Churchill au cours desquelles se mettaient au point l'action et le fonctionnement de la France Libre.
Le cargo Casamance (fleuve d’Afrique qui coule au Sénégal) a fait partie des bâtiments de la marine marchande F. N. F. L. C’était était un vapeur f...

Casamance
184375
Le Caër
Plouha
Côtes-d'Armor (22)
HE
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de la Division,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
transcription de décès 1946/15
D 11x15