Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Roger Léonce Achille Pierre Renaudin

est né le 31 décembre 1929 à Paris 15ème (Paris (75))

Fils de Robert, chauffeur, et de Suzanne Chartois, mère au foyer, Roger naît le jour de la Saint-Sylvestre au 36 boulevard du Montparnasse dans le 15e arrondissement de la capitale.

Le 14 mai 1948, Roger souscrit un engagement initial d’une durée de cinq ans dans la Marine nationale et est incorporé au "Centre de formation maritime Pont-Réan" dans la banlieue sud de Rennes (35).

Après avoir suivi durant deux mois une formation générale, militaire et maritime, au métier de marin, il rejoint "l’École TER" (transmission-écoute-radar) située à Porquerolles (83) où il acquiert les rudiments de la spécialité de radiotélégraphiste.

Brevet élémentaire de spécialité en poche, le jeune matelot de 2e classe embarque en février 1949 sur la frégate météorologique "Mermoz", baptisée du nom du célèbre aviateur disparu en 1936 lors d'une liaison régulière dans l'Atlantique sud à bord de l'hydravion "Croix du Sud".

Les quatre frégates météorologiques (les autres portent les noms suivants : "Le Verrier", "Laplace" et "Le Brix") sont la propriété du ministère des travaux publics et des transports mais sont armées par du personnel de la Marine nationale. L’activité principale de ces unités est la météorologie, elles assurent en permanence et par roulement le rôle de stationnaire météorologique au point "L" (39° nord/17° ouest) ou "K" (47° nord/17° ouest), mais comporte des activités annexes telles que les expériences de bathyscaphes ou les missions de représentation.

Le 16 novembre 1949, Roger est muté sur la frégate "Laplace" où, en avril suivant, il est promu au grade de quartier-maître de 2e classe.

Au retour d’une mission dans l’Atlantique, la frégate doit participer le 16 septembre 1950 à l’inauguration de la nouvelle grande écluse de Saint-Malo (35). Arrivé avec un peu d’avance, le commandant décide de mouiller pour la nuit dans la baie de la Fresnaye, à 800 mètres du cap Fréhel. Peu après minuit, une terrible explosion due à une mine magnétique oubliée de la Seconde Guerre mondiale ébranle le navire, provoque une voie d’eau qui entraîne sa perte et celle de cinquante et un marins sur les quatre vingt douze embarqués à bord.

Le quartier-maître de 2e classe radiotélégraphiste Roger Renaudin fait partie des victimes. Son corps sera retrouvé sur le littoral de la commune de Lingreville (50) le 26 septembre suivant.

Son nom est inscrit sur le monument "Frégate Laplace", érigé deux ans après le drame sur les falaises de la plage de la Mare à Saint-Cast-le-Guildo (22).

Il était Quartier-maître de 2e classe.
Son unité : Laplace
Il est décédé le 16 septembre 1950.
Son décès est inscrit à la commune de Lingreville (50)
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Laplace

laplace-11

La frégate météorologique Laplace, est une ancienne frégate américaine construite par le chantier « American Shipbuilding Co », mise en service au sein de l’US Navy en février 1944 sous le nom de USS Lorain (PF – 93), du nom de la ville de Lorain dans l’é...

Laplace
184393
Renaudin
Paris 15ème
Paris (75)
HE
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de naissance 1929/,,,
E 10x13