Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

René Pierre Gaspard

est né le 06 février 1930 à Lay-St-Rémy (Meurthe-et-Moselle (54))

Ce petit village français est situé dans la région du Grand Est (anciennement Région lorraine).

Son père Lucien, et sa mère Lucienne Coadie, sont domiciliés 36 rue de la libération à Foug (54). René Pierre passe son enfance dans ce village dont il fréquente l’école primaire et y poursuit ses études.

Après sa scolarité, il exerce le métier d’électricien.

Ă 18 ans, engagé volontaire pour 5 ans, il rejoint "l’École de Maistrance" à Loctudy le 1er janvier 1948. Il sort de cette école le 1er octobre 1949 et rejoint la section Marine de "l'École des Télécommunications de l'Armée de l'Air". C'était une école de l'Armée de l'Air située à Monéteau près d'Auxerre (89) où étaient formés les radaristes d'aéronautique navale. 

Pendant cette période, il est promu quartier-maître de maistrance et obtient son brevet élémentaire (BE) radar d’aéronautique le 29 mars 1950.

Du 8 novembre 1950 au 1er avril 1951, René est affecté à la "BAN d’Hyères". Cette base accueille l’école d’appontage et de chasse embarquée, qui est chargée de former les pilotes de l’aviation navale au décollage et à l’appontage sur porte-avions.

Du 1er avril 1951 au 15 septembre 1953, il appartient à la "flottille 56 S" située sur la "Base École d'Agadir". Il obtient son certificat de Radar volant en septembre 1951 et est promu second maître de 2e classe en novembre 1951. Après un stage de cinq mois au "Groupe Écoles Détection de Porquerolles", il regagne la "Flottille 56 S" à Agadir le 1er février 1954. Au cours de cette affectation, il obtient son brevet supérieur (BS) de radar volant et est promu maître le 1er juillet 1954.

Le 1er janvier 1956, il accède au grade de 1er maître, et rejoint la "Flottille 27F" basée à la "BAN Dakar Bel Air". Il a tout juste 8 ans de service actif.

Le 23 octobre 1957, un Sunderland V de la "Flottille 27F" en déplacement à Port-Etienne en Mauritanie, décolle pour un exercice de navigation nocturne.

La mission terminée, l’appareil se présente à l’amerrissage mais touche la mer de manière particulièrement violente. Après deux rebonds, le nez engagé dans l’eau, l’hydravion capote. La coque se brise en trois morceaux dont deux coulent rapidement. Seule la voilure retournée flotte encore.

Dans cet accident, sur les onze membres d’équipage, trois seront portés disparus dont le premier maître René Pierre Gaspard. Huit seront recueillis parmi lesquels deux membres d'équipage décéderont des suites de leurs blessures.

Le corps du premier maître René Pierre Gaspard sera retrouvé le 16 janvier 1958.

Son nom est inscrit au Mémorial de l'Aéronautique Navale du cap de la Chèvre (29).

L'association recherche la famille ou toute personne susceptible de fournir des informations (lettres, photos...) concernant ce marin.

Il était Premier maître.
Son unité : Flottille 27F
  • Médaille Militaire
Il est décédé le 23 octobre 1957.
Document portant la mention MPLF : Fiche mémoire de hommes

Flottille 27F

Flottille 27F
184412
Gaspard
Lay-St-Rémy
Meurthe-et-Moselle (54)
Aucune
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire
Etat signalétique et des services