Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

François Marie Petton

est né le 30 juillet 1922 à Plouarzel (Finistère (29))

C’est au domicile de sa grand-mère maternelle situé au lieu-dit Kerdéniel, près du bourg communal, que François vient au monde.

Il est le fils de Sébastien, quartier-maître de la Marine nationale, et de Francine Marie Quéré.

René, son jeune frère, naît en septembre 1927 à Saint-Pierre-Quilbignon (Brest).

Le 12 mai 1941, François contracte un engagement initial dans la Marine nationale et est incorporé au "5e Dépôt" à Toulon.

Classé dans la spécialité de mécanicien, il rejoint le 26 du même mois "Marine Casablanca" où il reçoit une formation initiale, militaire et maritime, au métier de marin.

À l’issue, en novembre 1941, il est désigné sur le croiseur "Jeanne d’Arc" qui, désarmé, est immobilisé à Fort-de-France (Martinique) depuis juin 1940.

Il retourne en avril 1943 au Maroc et embarque sur le cuirassé "Jean Bart" jusqu’à la mi-juillet puis durant la 1re quinzaine août 1943.

Il rallie alors le "1er Régiment de fusiliers marins" des "Forces navales françaises libres" (FNFL), unité blindée de reconnaissance de la "1re Division française libre" (DFL), dont le commandement a été confié au capitaine de corvette Hubert Amyot d’Inville, surnommé "l’Astuce".

Avec cette unité, il effectue la campagne d'Italie ; le régiment débarque à Naples le 22 avril 1944 et combat aux alentours du fleuve Garigliano. François reçoit une citation personnelle.

En août suivant, ayant magnifiquement accompli cette première mission, le régiment est débarqué dans le sud de la France, à Cavalaire-sur-Mer, et va combattre pour la libération de Toulon.

Puis, après le sud de la France, c’est la remontée vers les Vosges et l'Alsace.

Le 25 novembre 1944, à Lachapelle-sous-Rougemont dans le Territoire de Belfort, au sein du 3e escadron placé sous les ordres du lieutenant de vaisseau Jean Brasseur-Kermadec alias Kermadec, François est membre d’une patrouille du 3e peloton envoyée à pied pour assurer et nettoyer la totalité d’un terrain près de la rivière car le pont du village a sauté et stoppe l’avancée du 3e escadron.

C’est alors que le matelot de 2e classe mécanicien François Petton est tué d’une balle dans la tête alors qu’il est en position avec son fusil mitrailleur.

L’ennemi ayant repris de l’avance, ses camarades emmènent le corps de leur ami dans une cave. Le lendemain, quand l’aumônier vient pour le chercher, des Français d’une autre formation l’ont déjà enterré dans le carré militaire du cimetière de Belfort.

Ce même 25 novembre 1944, le matelot Georges Brière du même escadron est tué par l’ennemi à Lachapelle-sous-Rougemont. C’est lui qui a été choisi pour immortaliser le sacrifice de tous les "Marins Morts pour la Libération de la France", son corps est inhumé au "Mémorial de la France combattante" établi sur le Mont-Valérien, colline de Suresnes, surplombant la ville de Paris.

Sa biographie est insérée sur ce site.

Il était Matelot de 2e classe.
Son unité : 1er bataillon de fusiliers marins F.N.F.L - 1er régiment de fusiliers marins.
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 25 novembre 1944.
Son corps repose au cimetière de Belfort (90)
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des hommes

1er bataillon de fusiliers marins F.N.F.L - 1er régiment de fusiliers marins.

drapeau-er-regiment-Fusiliers-marins

Le 1er Bataillon de fusiliers marins

Le 5 juillet 1940, l'amiral Muselier, nommé par le général de Gaulle au commandement des Forces navales françaises libres, décide de constituer une unité de fusiliers marins. L'arrivée à Londres depuis la fin juin 40 d'instructeurs et d'élèves de l'Ecole des fusiliers marins de Lorient facilite cette décision. Parmi eux, le maître-fusilier Le Goffic qui apporte avec lui l...

1er bataillon de fusiliers marins F.N.F.L - 1er régiment de fusiliers marins.
184472
Petton
Plouarzel
Finistère (29)
Aucune
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de la Division,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Médaille Militaire
Acte de naissance 1922/46