Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Roger Jules Delphin Lavenu

est né le 09 avril 1920 à Fécamp (Seine-Maritime (76))

Fils de Jules Lavenu, charpentier de marine aux chantiers navals du Trait (76), et de Marie Montier, domestique au château de Senneville sur Fécamp. Roger naît à Fécamp comme son frère Jean né un an après lui.

La famille habite à Fécamp puis plus tard, à Senneville sur Fécamp.

Les deux frères font leur apprentissage aux chantiers navals. Ils participent aux activités sportives de la ville et pratiquent le cyclisme.

En 1939, la France entre en guerre contre l'Allemagne et la vie tranquille de cette famille est bouleversée.

Le 15 avril 1941 Roger Lavenu signe un engagement de trois ans dans la marine Nationale. Il rallie le "5e Dépôt des équipages de la flotte" à Toulon, il est matelot de 3e classe mécanicien.

Il embarque le 21 mai 1941 sur le cuirassé "Richelieu". Ce bâtiment a quitté Brest le 18 juin 1940 pour rallier Dakar (Sénégal) où il est immobilisé par l'armistice.

Le 6 novembre 1941, Roger est affecté à Toulon sur le sous-marin "Sibylle" appartenant à la "16eDivision de sous-marins". Le sous-marin vient de quitter la situation de «gardiennage d’armistice» pour être admis au «groupe de relève».

Le sous-marin appareille de Toulon le 5 février 1942 et rallie Dakar le 23 février.

Parti de Dakar le 31 octobre 1942, le sous-marin est à Casablanca le 7 novembre.

Le 8 novembre 1942 à 06h15 du matin l'alerte générale est donnée. Dans le cadre de l'opération "Torch" les forces anglo-américaines débarquent simultanément à Alger, Oran et Casablanca.

Un déluge d'obus tirés par les croiseurs américains et les bombes lancées par l'aviation s'abattent principalement sur ce dernier port où une grande partie des bâtiments français stationnés sont coulés ou endommagés.

La "Sibylle" réussit à sortir du port peu après 07h00 pour affronter les forces adverses dans un secteur au nord-est de Casablanca. Prenant le large, elle coule un transport de troupes. C'est le seul succès français pendant ces tristes évènements. Dans la nuit du 8 au 9 novembre 1941, la "Sibylle", probablement touchée par l'aviation adverse, disparaît au large de Félada avec tout son équipage de 41 hommes.

L'État-major et l'équipage de la "Sibylle" ont été cités à l'ordre de l'armée de mer en ces termes :

"Engagés à fond avec leur bâtiment contre les forces ennemies très supérieures, au cours des évènements d'Afrique du Nord en novembre 1942, ont fait preuve d'un total esprit de sacrifice. Ont glorieusement disparu en combattant. Cette citation comporte l'attribution de la croix de guerre avec palme."

Le nom de Roger Lavenu est inscrit sur :

le monument aux morts du Trait (76).

Le monument commémoratif aux sous-mariniers à Toulon (83).

Il était Matelot de 2e classe.
Son unité : Sibylle
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec palme (s)
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 08 novembre 1942.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Le trait (76)
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des Hommes

Sibylle

Photo-Sibylle

Le sous-marin « Sibylle » (S617) était l’un des quatre sous-marins de construction britannique prêtés à la France, après la seconde guerre mondiale, pour une durée de 3 ans comme sous-marins « but » pour l’entraînement des bâtiments de surface à vocation de lutte Anti-Sous-Marine (ASM).

Sibylle
184508
Lavenu
Fécamp
Seine-Maritime (76)
HG
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Croix de Guerre 39-45 avec palme (s),Médaille Militaire
Etat signalétique et des services
D 11x15