Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Eugène Louis Désiré Chédeville

est né le 16 avril 1873 à Lille (Nord (59))

 Eugène, Louis, Désiré Chedeville est le fils d'Eugène Chedeville et de Gabrielle, Joséphine, Adèle Sire, son épouse. Quelques années après son père, alors général de brigade commande la 69eme Brigade de La Rochelle. Le jeune Eugène resta domicilié dans cette ville jusqu'en 1898. Il a deux frères, Charles qui sera général d'infanterie, Grand Officier de la Légion d'Honneur et Marcel qui sera chevalier de la Légion d'Honneur.

A 18ans le 1er octobre 1891 le jeune Eugène est admis 37e sur 71 au concours d'entrée à l' "Ecole Navale", il  rejoint le "Borda" à Brest pour y effectuer sa formation. Il en sortira 24e sur 69 avec l'appréciation suivante: "excellent et charmant élève, intelligent, bien élevé, ayant beaucoup de goût et d'aptitude pour la marine". L'aspirant de 2e classe embarque en 1893 à Brest à bord de l'"Iphigénie", croiseur Ecole d'application des aspirants. Sa première affectation sera à Toulon bord du cuirassé "Formidable". En septembre 1895 il rejoint l'aviso-transport "Pourvoyeur" à Madagascar. De retour en France l'aspirant Chedeville se fixe à Paris.

L'année suivante il embarque à Toulon sur le cuirassé "Marceau" à bord duquel il obtient le brevet d'officier torpilleur. En juin 1900 il est en Cochinchine à bord du cuirassé "Magenta". En 1901 il rejoint Saigon pour y prendre le commandement d'un groupe de torpilleur. En 1903 il embarque à Cherbourg sur le cuirassé garde côtes"Bouvines", chargé de l'artillerie légère et aide camp du commandant la 2e division cuirassée de l'Escadre du Nord et dans un deuxième temps en 1904 sur le cuirassé "Amiral Aube". La même année il est nommé lieutenant de vaisseau. En 1906 Eugène Chedeville rejoint l'Algérie comme aide de camp du chef de la Division Navale et de la Marine. Le 31 décembre 1908 il reçoit la croix de chevalier de la Légion d'Honneur, il est proposé en 1909 pour un commandement à la mer, ce sera un groupe de torpilleurs à Cherbourg en 1910, les torpilleurs "211","212" et "213". Toujours très apprécié et noté par ses supérieurs le lieutenant de vaisseau Chedeville est admis en  1912 comme officier-élève à l'Ecole supérieure de la Marine, créée en  1896 pour préparer les officiers de marine aux plus hautes fonctions, elle deviendra par la suite Ecole de Guerre Navale.

En mars 1913 il est affecté sur le croiseur cuirassé "Léon Gambetta"  pour être l'aide de camp du contre-amiral Victor Sénès, commandant la 2e Division de la 1ere escadre de l'Armée Navale. Le 27 avril 1915 alors qu'il  est en garde dans le canal d' Otrante, le cuirassé, manoeuvrant entre le cap Santa Maria de Leuca et les îles au sud de Corfou ,est frappé à 0 h 39 par une torpille tirée par un sous-marin austro-hongrois, il disparaît à 0h 50. Sur un équipage de 821 hommes, il y aura 684 morts ou disparus. Le corps du lieutenant de vaisseau Eugène, Louis, Désiré Chedeville sera récupéré et inhumé dans le cimetière de Castrignano del Capo (Italie). Le jugement déclaratif de décès sera rendu le 28 juin 1916 à Brest, l'acte de décès rectifié par jugement rendu par le tribunal civil de La Seyne (Var) du 31 août 1916. Le nom de tous les disparus figurent sur une plaque commémorative apposée dans l'Eglise Saint Augustin à Paris.

Le lieutenant de vaisseau Chedeville a été cité à l'ordre de l'armée navale:

" Pendant l'engloutissement du "Léon Gambetta", a éclairé les échelles inférieures avec des lampes de poches ou des allumettes, permettant ainsi à l'équipage de monter sur le pont et de se sauver. A travaillé ensuite à mettre les embarcations à la mer, a contribué par ses paroles et son exemple à maintenir l'ordre sur le pont ; a été jeté à la mer par le chavirement du navire et y a trouvé la mort".

Décorations:

  • Chevalier de la Légion d'Honneur 1908
  • Croix de Guerre avec palmes 1915 à titre posthume
  • Officier du Nicham Iftikar 1908
  • Médaille d'Or du Cambodge 1906
  • Médaille du couronnement du roi de Norvège 1906
  • Officier de l'Etoile d'Anjouan 1905
  • Chevaler du Dragon d' Annam 1905
  • Médaille de Madagascar1895

Félicitations:

  • Félicitations du ministre pour les opérations au Maroc 1908
Il était Lieutenant de vaisseau.
Son unité : Léon Gambetta
  • Citation à l'Ordre de L'Armée Navale
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Croix de Guerre 14-18 avec palme(s)
  • Médaille Commémorative Madagascar
  • Medaille d'Or du Cambodge
  • Officier de l'Etoile d'Anjouan
  • Médaille du couronnement du roi de Norvège
  • Nichan Iftikhar
  • Médaille de Chevalier du Dragon D'Anam
Il est décédé le 27 avril 1915.
Son corps repose au cimetière de Castrignano del Capo (Italie)
Son décès est inscrit à la commune de Brest (29)
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des Hommes

Léon Gambetta

835452gambetta0

Le "Léon Gambetta", construit à l'arsenal de Brest (29), était un navire d’une longueur de 146,50m, une largeur de 21,40 m au maître-bau, un tirant d’eau de 8,20 m, il avait un déplacement de 12600 tonnes. La propulsion était assurée par 3 machines à vapeur regroupant 28 chaudières qui assuraient une puissance de 28500 cv.

Le "Léon Gambetta...

Léon Gambetta
184516
Chédeville
Lille
Nord (59)
HG
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de L'Armée Navale,Croix de Guerre 14-18 avec palme(s),Légion d'Honneur (chev.),Médaille Commémorative Madagascar,Medaille d'Or du Cambodge,Médaille de Chevalier du Dragon D'Anam,Médaille du couronnement du roi de Norvège,Nichan Iftikhar,Officier de l'Etoile d'Anjouan
jugement 28 juin 1916
D 11x15