Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Duguay Trouin-hôpital - Navire hôpital

Duguay-Trouin

Le  Duguay-Trouin est un ancien « transport écurie » baptisé à l’origine Tonkin, construit par les Forges et Chantiers de la Méditerranée de La Seyne-sur-Mer (Var). Date du marché : 23/12/1876. Construit de 1879 à 1884 (« Tonkin », écrit aussi « Tonquin »).

Les caractéristiques du Tonkin étaient les suivantes :

  • Tonnage (coque en fer) : 5445 t
  • Dimensions : 105x15x6, 7 m
  • Puissance : 2600 cv
  • Vitesse max : 13 nds
  • Mature de 3-mâts carrés, remplacée par une mature de 3-mâts goélette
  • Armement : 2 canons

En 1884, il effectue plusieurs rotations entre Toulon et l’Indochine, et est affecté à l’escadre d’Extrême Orient. En 1885, il est à Madagascar, puis est désarmé de 1897 à 1900. De mai 1900 à novembre 1901, il est modifié en croiseur école d’application.

C’est le 23 mai 1900, que le Tonkin est transformé en Duguay-Trouin, et devient un transport-hôpital en août 1914.

Il participera, notamment, à la bataille des Dardanelles en 1915. De 1916 à 1918, il est en mer Égée, en effectuant le transport de blessés de Lemnos (Ile de Grèce) à Bizerte et des rotations entre Lemnos et Toulon.

Il est rayé des bâtiments de la flotte, le 18 février 1927, et placé en stockage à Brégaillon (Toulon) jusqu’en 1931. Il est ensuite vendu à la démolition le 26 mai 1937.

Le rôle des navires-hôpitaux durant la Grande Guerre

Pendant la guerre de 1914-1918, la marine utilisa d’anciens navires de transports, comme le Vinh-Long, le Duguay-Trouin (ancien Tonkin), le Bien-Hoa pour l’évacuation des blessés et des malades, et elle réquisitionna des paquebots pour les transformer en navires-hôpitaux, comme le Canada, la France, le Lafayette, etc.

Successivement 17 navires reçurent une installation médico-chirurgicale par les soins du service de santé de la marine, pour répondre aux besoins de l’armée.

On peut distinguer le rôle assuré par ces navires hôpitaux en quatre périodes :

1°- Évacuation des blessés de l’Yser par Dunkerque.

2°- Évacuation des blessés et des malades de l’opération des Dardanelles.

3°- Évacuation des blessés et des malades au cours de la retraite de Serbie.

4°- Évacuation de Salonique depuis la stabilisation du front de Macédoine jusqu’à l’armistice.

Qui était Duguay-Trouin ?

 

Né en 1673 à Saint Malo dans une famille de corsaires, il embarque à 16 ans sur une frégate corsaire. A 18 ans, il commande son premier navire et fait de nombreuses captures dans la Manche.

Fait prisonnier en 1694, il séduit une jeune anglaise qui le fait s’évader de Plymouth. En 1696,  il fait prisonnier un amiral hollandais. En 1705, attaqué par 15 vaisseaux anglais, il réussit à s’échapper. Peu après, il disperse en vue de Lisbonne, une flotte portugaise de 200 navires. En 1707, il détruit un convoi anglais transportant des renforts en Espagne, faisant une soixantaine de prises.

En 1709, il totalise la prise de 16 vaisseaux ou frégates et de 300 navires marchands. En 1771, pour venger le capitaine de vaisseau du Clerc, massacré par les Portugais, il force le goulet de Rio de Janeiro et débarque ses troupes qui prennent la ville et s’emparent d’un énorme butin. Il meurt à Paris en 1736

220px-RenDuguay-TrouinSans-titre-3
Navire hôpital