Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

André Henri Paul Clouard

est né le 08 avril 1891 à Le Pellerin (Loire-Atlantique (44))

André est le fils d’Auguste Yves Clouard et d’Amélie Joséphine Gallibour, son épouse. Il passe son enfance et fait sa scolarité à Trentemoult, village de pêcheurs et de marins situé sur la rive gauche de la Loire, faisant partie de la commune de Rezé (Loire-Atlantique).

A l'âge de 16 ans, André embarque le 28 novembre 1907 au port de Paimboeuf comme novice au cabotage sur le vapeur "Guillain". Il est inscrit maritime au quartier de Nantes, enregistré avec le matricule provisoire n° 502/1424. Il navigue ensuite successivement sur le "Porteur n° 5", le vapeur "Jégou", et le "Porteur n° 3".

A l’âge de 18 ans, il s’engage dans la "Marine nationale" pour une durée de 4 ans. Il est incorporé le 13 avril 1909 au 3e Dépôt des équipages de la flotte à Lorient, comme inscrit maritime sous le matricule n° 5921/421, avec le grade de matelot de 3e classe. A l'issue de sa formation maritime, il rejoint le port de Toulon, où il embarque le 27 avril 1909 sur le cuirassé "Charles-Martel" pour suivre le cours de canonnier. Nommé matelot de 2e classe canonnier, il embarque le 1er juillet 1909 à Toulon sur le cuirassé "Marceau". Le 1er mars 1910, il est affecté à la "1re Flottille des torpilleurs de la Méditerranée". Après un embarquement de six mois sur le cuirassé "Voltaire", en Méditerranée, André retrouve la Bretagne pour un embarquement à Lorient sur le cuirassé "Courbet".

Après 48 mois de service, matelot de 2e classe, il est mis en congé, et classé dans la "Réserve de l’Armée de mer" le 3 mai 1913. De retour à la vie civile, André embarque de nouveau au bornage sur le vapeur "Prairie au Duc" du 16 mai au 5 août 1913.

Lors de la mobilisation générale, décrétée le 1er août 1914, André rejoint le 4 août 1914 le "3e Dépôt des équipages de la flotte", à Lorient. Il apprend qu'il est appelé à servir aux Armées. Il rejoint le 1er novembre 1914 le "65e Régiment d'infanterie" qui est caserné à Nantes mais dont les bataillons combattent au front dans la Somme, secteur de La Boiselle à Ovillers (Somme). Le 1er décembre, André passe au "251e Régiment d'infanterie" qui combat dans l'Aisne, au Chemin des Dames, au secteur de Soupir (Aisne), mais le 10 janvier 1915, il passe en subsistance à la "Compagnie auxiliaire 22/63 du génie".

Le 1er octobre 1915, il change encore d'affection pour servir au "1er Régiment du génie", comme sapeur. Les unités du génie servent en soutien des unités de 1re ligne pour la construction d'ouvrages de défense ou d'observations et pour réaliser des voies routières pour l'acheminement du ravitaillement : vivres et munitions, etc… André s'est distingué au cours des combats. Il a été cité à l'ordre du régiment qui comporte la Croix de guerre avec étoile.

Le 21 septembre 1917, André réintègre la Marine nationale au "3e Dépôt des équipages" à Lorient.

Le 4 février 1918, André est affecté à "Marine Nantes", et le 30 mars, il passe à "Marine Saint-Nazaire" pour un embarquement sur le voilier dundee "Adolphe" comme matelot canonnier.

Le 12 novembre 1918, alors que le dundee "Adolphe" est au mouillage en rade de Camaret-sur-Mer, à la sortie du goulet de la rade de Brest, le matelot André Clouard, descendu à terre, tombe à la mer en regagnant le bord. Son corps sans vie est découvert quelques semaines plus tard sur la plage de Tremet, en la commune de Roscanvel (Finistère).

L'acte de décès est dressé le 11 décembre 1918 à la mairie de Roscanvel sur les témoignages de la gendarmerie territoriale de Crozon et de la gendarmerie maritime de Camaret. Il est ainsi libellé :

"Le cadavre a été reconnu pour être celui de Clouard, André Hervé, matelot sans spécialité, aide canonnier, matricule n° 421 Nantes, étant porteur de la croix de guerre, disparu du voilier "Adolphe" le 12 novembre dernier, né le 8 avril 1891 à Le Pellerin, fils d'Auguste Clouard et d'Amélie Gallibour, domicilié à Trentemoult (Loire-Atlantique)."

Son corps a été inhumé le 12 décembre 1918 au cimetière municipal de Roscanvel.

Le Ministère de la défense a déclaré le matelot Clouard André Henri Paul, Mort pour la France le 12 novembre 1918. Une rue porte son nom à Trentemoult, quartier de la commune de Rézé.

Il était Matelot de 2e classe.
Son unité : Marine Saint-Nazaire
  • Croix de Guerre 14-18 avec étoile (s)
  • Médaille commémorative de la Grande Guerre
  • Citation à l'Ordre du Régiment
Il est décédé le 12 novembre 1918.
Son corps repose au cimetière de Roscanvel (29)
Son décès est inscrit à la commune de Roscanvel (29)
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Marine Saint-Nazaire

Marine Saint-Nazaire
184558
Clouard
Le Pellerin
Loire-Atlantique (44)
08 avril 1891
Aucune
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre du Régiment,Croix de Guerre 14-18 avec étoile (s),Médaille commémorative de la Grande Guerre
acte de dédès n°29/1918