Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Geoges Charles Louis Sperandio

est né le 19 septembre 1940 à Larroque-Saint-Sernin (Gers (32))

Georges Serandio est né le 19 septembre 1940 à Larroque Saint-Sernin (Gers) . Fils de Ottorino, maçon et de Camatta Marie Véronique, mère au foyer. Georges est l’aîné d’une fratrie de treize enfants. Il fait sa scolarité à Castera-Verduzan puis à Valence-sur-Baïse (Gers) jusqu’au certificat d’études, puis son apprentissage de ferronnerie où il obtient un CAP. Georges travaille comme forgeron chez M. Migliorini BASTLEN.

A 17 ans, Georges s’engage dans la Marine Nationale pour une durée de trois ans le 20 mars 1958 – matricule 4340 T 58. A l’issue de cette formation il prend la spécialité de fusillier-marin. Georges arrive au Centre de Sirocco en Algérie – Cours Le Ridant.

Il est breveté fusillier le 1er novembre 1958. Il demande à suivre le stage Commando et obtient le fameux "béret vert" le 1er février 1959.

Georges est affecté  le 2 février 1959 au "Commando Jaubert." Il est promu Quartier-Maître le 1er janvier 1960.

Le 7 mai 1960 le"Commando Jaubert" participe à une opération dans la région d’ain-Sefra (Algérie).  lors de cette opération Georges est mortellement blessé (plaies au dos et au cou) en tentant de secourir un camarade en difficulté. Il reçoit, à titre posthume, la Médaille Militaire et est cité à l’Ordre de l’Armée de Mer avec attribution de la Croix de la Valeur Militaire avec palme.

Georges est cité à l'ordre de l'Armée de Mer avec la mention :

"Quartier-Maître Fusillier SPERANDIO Georges – matricule 4340 T 58 – tué en opérations le 7 mai 1960. Quartier-Maître Fusilier, exemple permanent de courage exceptionnel et assurant les fonctions de tireur au fusil-mitrailleur. Est héliporté avec le Commando le 7 mai 1960 sur le djebel Mzi (section d’Aïn-Sefra) pour aider un élément ami pressé par les fortes bandes rebelles, assure dans le contact un appui de feu qui permet de dégager les blessés amis. Puis, balayant le terrain de son tir précis se rue avec ses voltigeurs à l’assaut de l’adversaire fortement retranché. Ai tombé, frappé en plein combat après avoir abattu plusieurs rebelles."

Georges Sperandio avait 19 ans.  

Il était Quartier-maître.
Son unité : Commando Jaubert
  • Médaille Militaire
  • Croix de la Valeur militaire avec palme
  • Médaille Commémorative des opérations de sécurité et de MO (agrafe Algérie)
Il est décédé le 07 mai 1960.
Son corps repose au cimetière de Valence Baïse (32)
Son décès est inscrit à la commune de Valence Baïse (32)
Document portant la mention MPLF : Etat signalétique et des services

Commando Jaubert

103

A l'origine compagnie de reconnaissance intégrée à la Brigade Marine d'Extrême Orient. Dénommée Compagnie Merlet, elle est déployée en Indochine en octobre 1945 et participe aux opérations de l'ouest cochinchinois (Mytho, Vinhlong, Cantho). Dirigée ensuite sur le Tonkin elle prend le nom de Compagnie Jaubert, en l'honneur du capitaine de frégate Jaubert, mort de ses blessures à Tan Huyen le 25 janvier 1946. Au mois de novembre 1948, la compagn...

Commando Jaubert
184621
Sperandio
Larroque-Saint-Sernin
Gers (32)
19 septembre 1940
Aucune
NULL
Il a été décoré : Croix de la Valeur militaire avec palme,Médaille Commémorative des opérations de sécurité et de MO (agrafe Algérie),Médaille Militaire
Etat signalétique et des services